SIM
Lire la suite
Voir toutes les nouvelles

QUÉBEC, le 22 oct. 2019 /CNW Telbec/ – Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, M. Jean Boulet, et la ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Mme Chantal Rouleau, profitent de la 19e édition de la Journée maritime québécoise pour rappeler l’importance que le gouvernement du Québec accorde à l’industrie maritime du fleuve Saint-Laurent.

Cette journée, organisée par la Société de développement économique du Saint-Laurent et les Armateurs du Saint-Laurent, permet aux différents acteurs du milieu et décideurs publics d’échanger sur les enjeux auxquels ils seront confrontés au cours des prochaines années, particulièrement en matière de main-d’œuvre.

Selon les données sur l’emploi par industrie au Québec (recensement 2016), l’industrie maritime génère plus de 24 000 emplois dans la province. Toutefois, comme de nombreuses autres industries, elle est touchée par la rareté de la main-d’œuvre. Le ministre Jean Boulet tient d’ailleurs à préciser que plusieurs mesures annoncées dans le Plan d’action pour la main-d’œuvre (PAMO) peuvent s’appliquer pour cette industrie.

Parmi celles-ci, notons les suivantes :

  • la mesure en recrutement international pour le financement des missions, qui permet le remboursement, par exemple, de 50 % des frais de déplacement;
  • la mesure de mobilité interrégionale, qui permet le remboursement de 50 % des frais de déplacement engagés pour une activité de recrutement réalisée à plus de 50 kilomètres de l’entreprise visée, et ce, jusqu’à concurrence de 500 $ par jour, par employé;
  • la mesure de concertation pour l’emploi, qui vise à aider notamment les entreprises dans le recrutement et l’optimisation de l’organisation du travail.

D’ailleurs, dans le cadre de la Stratégie maritime, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale prévoit consacrer quatre millions de dollars en 2019-2020 au développement des compétences ainsi qu’à la promotion des professions liées au monde maritime. Cette somme permettra entre autres d’offrir de bonnes possibilités quant à l’insertion au marché du travail. Dans le but d’assurer une meilleure adéquation entre les besoins de main-d’œuvre qualifiée et l’offre de formation, une table de concertation a aussi été créée de manière à réunir différents partenaires de cette industrie.

Citations :

« Votre gouvernement est en action pour soutenir les entreprises de tous les secteurs d’activité dans leur adaptation aux nouvelles réalités du marché du travail. L’industrie maritime du fleuve Saint-Laurent fait face à de nombreux défis en matière de main-d’œuvre et mon plan d’action pour la main-d’œuvre propose des mesures pour accompagner cette industrie dans ses défis liés au recrutement et à la formation de la main-d’œuvre. »

Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie

« Le secteur maritime est confronté à un réel défi d’attraction et de rétention de personnel, doublé du défi que pose la rareté de la main-d’œuvre, qui sévit partout dans la province, et qui le touche très durement. Votre gouvernement est déjà à l’œuvre afin de répondre le plus tôt possible aux besoins actuels et futurs de l’industrie, notamment en ce qui a trait à la promotion des carrières maritimes et concernant la reconnaissance des brevets d’officiers étrangers. »

Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal

Faits saillants :

  • Le Plan d’action pour la main-d’œuvre, lancé par le ministre Jean Boulet le 23 septembre dernier, propose différentes mesures pour soutenir les travailleurs dans leur retour ou leur maintien en emploi ainsi que les entreprises qui éprouvent des difficultés dans leur quête de main-d’œuvre. Il s’agit d’un plan d’action accessible en ligne, dans le site Web du Ministère, et qui sera adapté selon les diverses réalités.
  • Rappelons que les entreprises qui souhaitent obtenir plus d’information peuvent en tout temps joindre un conseiller aux entreprises du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale au bureau de Services Québec ou au centre local d’emploi le plus près.

SOURCE Cabinet du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale

Renseignements: Sources : Caroline d’Astous, Attachée de presse, Cabinet du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, Tél. : 418 803-7563; Sarah Bigras, Attachée de presse, Cabinet de la ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Tél. : 418 446-5911; Renseignements : Relations avec les médias, Direction des communications, Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Tél. : 418 643-9796

Lire la suite
BACK