Lire la suite
Voir toutes les nouvelles

Montréal, le 8 août 2016 – Le Groupe CSL (CSL), chef de file mondial du transport maritime et de la manutention de vrac solide, a dévoilé aujourd’hui la troisième édition annuelle de son Rapport de développement durable, qui fait état de sa performance de développement durable en 2015.

Dans le contexte d’un ralentissement économique mondial qui frappe de plein fouet le secteur maritime, CSL tient à améliorer sa culture de durabilité axée sur la performance et à dépasser les exigences réglementaires en se conformant aux normes de responsabilité sociale les plus élevées.

« CSL peut intégrer et améliorer constamment le caractère durable de tous les aspects de ses activités, peu importe la longueur et la gravité de la crise du marché, a déclaré Rod Jones, président et chef de la direction du Groupe CSL. Nous croyons que notre engagement indéfectible pour la sécurité, la réduction de notre empreinte environnementale, le perfectionnement de nos employés et le développement de nos collectivités est non seulement une bonne chose, mais aussi que c’est bon pour nos affaires. »

Le rapport 2015 fait état des progrès de CSL à l’égard de ses objectifs et engagements de durabilité à court et à long terme. Ses accomplissements les plus remarquables à ce chapitre sont les suivants :

  • Réduction de 53 % du taux d’accidents avec perte de temps et de 54 % du taux de fréquence total des accidents enregistrés grâce au programme SafePartners, sa nouvelle stratégie de sécurité, et à l’implantation des Règles pour sauver des vies.
  • Baisse des émissions de CO2 de 25 903 tonnes depuis 2012, dont 6 250 tonnes en 2015, à la suite d’améliorations opérationnelles et de l’optimisation de la flotte.
  • Obtention d’une note de 4,57 au Canada et améliorations marquées pour toutes les autres divisions dans le cadre du programme de l’Alliance verte.
  • Achèvement de l’étape finale du programme de constructions nouvelles de la Classe Trillium à la suite de la livraison du CSL St-Laurent et de l’acquisition du CSL Tarantau, auparavant le Balto.
  • Regroupement des activités en mer et à terre en Australie.

Pour la préparation du rapport 2015, CSL a utilisé les lignes directrices G4 de la Global Reporting Initiative (GRI), sur lesquelles elle s’appuie pour évaluer sa performance en ce qui concerne la gouvernance, la sécurité, la responsabilité environnementale, l’éthique, le milieu de travail, l’engagement auprès des employés et des collectivités et la valeur pour les clients.

Pour consulter le Rapport de développement durable 2015 de CSL, nous vous invitons à visiter le site Web de l’entreprise.

Le Groupe CSL est le plus important propriétaire et exploitant de navires autodéchargeurs au monde. Il a son siège social à Montréal et compte des divisions aux Amériques, en Australie, en Europe et en Asie. CSL transporte au-delà de 78 millions de tonnes de marchandises chaque année pour ses divers clients des secteurs de la construction, de l’acier, de l’énergie et de l’agroalimentaire.

-30-

Renseignements :
Brigitte Hébert
Directrice, Communications
514-982-3854
brigitte.hebert@cslships.com

Lire la suite
BACK