Lire la suite
Voir toutes les nouvelles

Saguenay, le 10 mars 2022. – La ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Mme Chantal Rouleau, accompagnée de la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation et ministre responsable de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, Mme Andrée Laforest, est fière d’annoncer l’octroi d’une aide financière de 3 677 948 $ à l’Institut nordique de recherche en environnement et en santé au travail (INREST) dans le cadre de son projet-pilote Enviro-Actions déployé à Saguenay et à Sept-Îles.

Les sommes investies permettront à l’INREST d’implanter un modèle de gestion environnementale proactive qui vise la mise en place de plusieurs systèmes de captage des données et d’un système d’alertes environnementales. Les gestionnaires des zones portuaires disposeront ainsi de données crédibles, en temps quasi réel, sur la qualité de l’air, de l’eau et l’environnement sonore sur leur territoire. En améliorant la compréhension des effets des activités portuaires sur l’environnement, ce projet appuiera les administrations portuaires dans leur prise de décision, tant sur le plan de la planification des activités que sur celui de la prévention.
Le projet de l’INREST s’inscrit dans la nouvelle vision maritime du gouvernement du Québec, Avantage Saint-Laurent, dont l’un des objectifs est de garantir, sur le fleuve et le Saguenay, une navigation efficace et respectueuse des écosystèmes, en plus d’y établir un corridor économique intelligent.

Citations

« Avec Avantage Saint-Laurent, nous visons à faire de nos voies navigables un espace connecté, organisé et cohérent. C’est pourquoi nous sommes fiers de soutenir l’INREST dans la mise en oeuvre d’Enviro-Actions. Ce projet précurseur et riche de possibilités fera du fleuve et du Saguenay un corridor concurrentiel majeur, propice à la croissance de notre économie bleue, dans le respect des écosystèmes. »

Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal

« Je félicite l’INREST et le port de Saguenay pour cette magnifique initiative. Je suis très heureuse que notre gouvernement encourage la sauvegarde de notre patrimoine maritime et de notre environnement au Saguenay–Lac-Saint-Jean. En effet, ce financement permettra la mise en place d’outils pour assurer une cohabitation harmonieuse entre les activités de la filière du transport maritime et nos milieux naturels, qui font la renommée et la fierté de notre région. »

Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation et ministre responsable de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean

« Par ses activités et sa position stratégique, le port de Sept-Îles est un acteur clé du réseau portuaire du Québec et de l’Est du Canada. La présence d’un système de captage de données dans la zone portuaire lui permettra de se distinguer et de continuer son évolution axée sur le développement durable. Ce système est un réel atout pour la région et la préservation de ses milieux naturels. Notre gouvernement est fier de contribuer au maintien de l’écosystème maritime de la Côte-Nord. »

Jonatan Julien, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable des régions de la Côte-Nord et de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

« Le fjord du Saguenay est un écosystème unique en Amérique du Nord. C’est aussi un corridor de navigation vital pour le développement économique de notre région et particulièrement pour les municipalités de Dubuc. Il est crucial que notre gouvernement poursuive cette implantation d’un modèle de gestion environnemental proactif. Cette volonté responsable nous propulsera vers l’amélioration nécessaire des pratiques et usages en matière de transport maritime. Je reconnais du coup l’engagement de tous les partenaires associés au projet Enviro-Actions. Cette approche concertée balise notre détermination commune à identifier des solutions harmonieuses et scientifiquement éprouvées. Nous allons ainsi accoster en zone d’équilibre. »

François Tremblay, député de Dubuc

« L’investissement annoncé aujourd’hui de près de 9 M$ au projet pilote Enviro-Actions confirme la volonté du gouvernement du Québec, du port de Sept-Îles, du port de Saguenay, de Rio Tinto Aluminium et de Promotion Saguenay de préserver les écosystèmes et la biodiversité du fleuve Saint-Laurent et le Saguenay. Cet engagement financier permettra de fournir aux gestionnaires des outils innovants, contribuant au développement durable, et positionne le Québec comme un leader à l’échelle nationale dans la gestion environnementale préventive en zone industrielle et portuaire. »

Julie Carrière, directrice générale de l’INREST

« Le port de Sept-Îles désire féliciter l’INREST pour la récolte de si nombreux appuis pour le déploiement de son projet Enviro-Actions sur le fleuve et au Saguenay. La mise sur pied par le Port et l’INREST, en 2013, de l’Observatoire de veille environnementale de la baie de Sept-Îles, le premier du genre sur le Saint-Laurent, aura été le précurseur du développement de ce modèle novateur et le signe du leadership régional pour la protection de ses écosystèmes marins. Le Port est donc fier d’annoncer aujourd’hui une contribution importante de 2,5 M$ sur 5 ans pour l’implantation d’Enviro-Actions, qui permettra l’instrumentalisation et le développement d’outils de gestion veillant à maintenir notre leadership dans la préservation des précieux écosystèmes des zones côtières et portuaires du Québec.»

Pierre Gagnon, président-directeur général du port de Sept-Îles

« Le port de Saguenay est très fier de s’engager dans le projet Enviro-Actions qui permettra de faire avancer les connaissances scientifiques, ainsi que la compréhension et la protection du milieu où il évolue. Cette initiative s’inscrit directement dans les nouvelles orientations de notre plan de développement durable et dans notre volonté d’être innovants, proactifs et d’agir en leaders dans notre communauté. Enviro-Actions aidera l’ensemble de l’industrie maritime à améliorer les mesures, les outils et les bonnes pratiques afin de favoriser la prévention, la cohabitation et la préservation du milieu. Ce projet vient appuyer le développement responsable de la zone industrialo-portuaire du port de Saguenay et confirme l’importance stratégique du corridor de commerce de la rivière Saguenay au sein de la voie maritime du Saint-Laurent et des Grands Lacs. »

Carl Laberge, président-directeur général du port de Saguenay

« Rio Tinto est toujours soucieux de protéger l’environnement dans les communautés où nous sommes présents. Nous sommes très heureux d’être parmi les premiers à soutenir l’INREST à la hauteur de 1,5 million de dollars pour les cinq prochaines années, afin de déployer le projet pilote innovateur Enviro-Actions dans la zone portuaire du Saguenay. L’apport des partenaires démontre l’importance de ce projet, qui permettra notamment l’acquisition et le transfert de connaissances sur la qualité de l’air et de l’eau, ainsi que sur le bruit sous-marin. Ce système de gestion préventive contribuera à la poursuite de nos activités de transport maritime dans le respect de l’écosystème du Saguenay. »

Martin Lavoie, directeur des installations portuaires et des services ferroviaires de Rio Tinto Aluminium

« La navigation sur le Saguenay est au coeur de l’activité économique et touristique de notre ville et de notre région. En tant qu’organisme consacré au développement et à la diversification économique durables de Saguenay, il est donc tout naturel pour Promotion Saguenay de soutenir un projet aussi innovant et structurant qu’Enviro-Actions. Nous sommes très heureux de contribuer ainsi à faire progresser la connaissance scientifique à propos de la flore et de la faune marine du Saguenay, et à participer concrètement au développement responsable du corridor maritime du Saguenay, qui fait partie intégrante de la voie maritime du Saint-Laurent. Nous sommes fiers de contribuer, en collaborant avec des partenaires d’envergure, à positionner notre milieu comme un pôle innovant et proactif dans l’écosystème du Saguenay et du Saint-Laurent. »

Priscilla Nemey, directrice générale de Promotion Saguenay

Faits saillants

• Ce projet se déroulera jusqu’en 2026 afin d’évaluer son efficacité avant de planifier un éventuel déploiement au sein d’autres zones portuaires.
• L’investissement total d’Enviro-Actions s’élève à près de 9 M$

Pour Sept-Îles :

Port de Sept-Îles : 2,5 M$

Pour Saguenay :

Rio Tinto : 1,5 M$
Port de Saguenay : 575 000 $
Promotion Saguenay : 575 000 $
– Le corridor économique intelligent vise à faire de l’espace maritime québécois un lieu où les acteurs concernés peuvent tirer avantage des nouvelles technologies de l’information, de l’intelligence artificielle et de l’automatisation pour améliorer leurs activités et réduire leur empreinte environnementale.
– Les projets développés dans le cadre du corridor économique intelligent devront se démarquer par :
o leur caractère structurant;
o leur possibilité de déploiement dans différents milieux;
o l’adhésion de leurs utilisateurs potentiels;
o leur effet anticipé sur les deux grands objectifs du corridor :
▪  accroître la compétitivité de la filière du transport maritime;
▪  réduire les conséquences environnementales du transport maritime.

Liens connexes
Avantage Saint-Laurent
Suivez-nous sur Twitter, Facebook et Instagram.

− 30 −

Sources :

Catherine Boucher
Attachée de presse
Cabinet de la ministre déléguée aux Transports
et ministre responsable de la Métropole
et de la région de Montréal
Tél. : 418 802-6833

Bénédicte Trottier
Attachée de presse
Cabinet de la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation et ministre responsable de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean
Tél. : 514 686-7100

Pour information :

Relations avec les médias
Direction générale des communications
Ministère des Transports
Tél. : Québec : 418 644-4444
Montréal : 514 873-5600
Sans frais : 1 866 341-5724

 

Lire la suite
BACK