SODES – Société de développement économique du Saint-Laurent

Nouvelle Présidence au Conseil d’Administration du Port de Sept-Îles

Lire la suite
Voir toutes les nouvelles

SEPT-ÎLES, le 7 avril 2022 – Le Port de Sept-Îles est heureux d’annoncer la nomination récente de monsieur Bernard Lynch et madame Nancy Jourdain respectivement à la présidence et à la vice-présidence du conseil d’administration du Port de Sept-Îles.

Monsieur Lynch, maintenant à la retraite, a oeuvré à titre d’avocat plaideur, spécialisé en litige de nature criminelle et pénale au sein du Centre communautaire juridique de la Côte-Nord de 1999 à 2019. Natif de Sept-Îles, il possède une expertise reconnue en négociation et positionnement stratégique, notamment à l’égard des questions économiques et environnementales. Monsieur Lynch est membre du conseil d’administration du Port de Sept-Îles depuis 2019, ayant été nommé par le ministre de Transports Canada sur recommandation des usagers du Port.

Madame Jourdain, a été avocate en pratique privée à l’étude Cain Lamarre pendant dix ans avant d’oeuvrer au sein du Conseil de bande Innu Takuaikan Uashat mak Mani-Utenam à titre de Directrice, services juridiques et ressources humaines, et technologies de l’information depuis 2009. Elle possède une vaste expérience en droit, gestion des ressources humaines, informatique et planification stratégique. Madame Jourdain est membre du conseil d’administration du Port de Sept-Îles depuis 2017 ayant été nommé par le ministre de Transports Canada.

Les autres membres du conseil d’administration sont :
• Mme Mirka Boudreau, nommée sur recommandation des usagers du Port au ministre de Transports Canada ;
• M. Serge Lévesque, nommé sur recommandation des usagers du Port au ministre de Transports Canada ;
• M. Jean-François Bonneau, nommé par la Ville de Sept-Îles ;
• M. Gilles Couture, nommé par le ministre des Transports du gouvernement du Québec.

« Tous les membres du conseil d’administration se joignent à nous pour souligner l’apport du président sortant, monsieur Carol Soucy, qui aura été membre du conseil sur trois périodes totalisant plus de 19 ans. Son expérience d’homme d’affaires aguerri, ainsi que sa vision de développement ont contribué grandement aux nombreuses réalisations du Port de Sept-Îles durant ces années. Du même coup, nous en profitons pour souhaiter la bienvenue à monsieur Jean-François Bonneau qui s’est joint à nous en avril 2021 et monsieur Gilles Couture, nouvellement nommé en février dernier », de déclarer conjointement monsieur Lynch et madame Jourdain, président et vice-présidente du conseil d’administration du Port de Sept-Îles.

PLANIFICATION STRATÉGIQUE
À la sortie de la tenue de son activité de planification stratégique annuelle, le conseil d’administration et toute l’équipe du Port de Sept-Îles se sont dotés de nouveaux objectifs stratégiques établis selon la volonté de l’organisation de maintenir son rôle de leader pour un développement durable et innovant dans sa communauté, pour ses usagers et sur le Saint-Laurent. La restauration du terminal Mgr-Blanche construit en 1960 fera partie des priorités afin de le rendre plus accessible et agréable à la population et aux croisiéristes. Toujours axé sur l’importance de la préservation de l’environnement et l’état de santé de la baie de Sept-Îles, le Port de Sept-Îles entend s’inscrire comme agent mobilisateur dans la vague présente de transition énergétique, en favorisant les initiatives visant le développement de projets d’énergies vertes et la décarbonisation dans la région.

À PROPOS DU PORT DE SEPT-ÎLES
Disposant d’installations diversifiées et efficaces, le Port de Sept-Îles est le plus important port minéralier en Amérique du Nord avec un volume anticipé de près de 40 millions de tonnes en 2022. Il est également reconnu comme le plus important terminal portuaire de l’industrie de l’aluminium primaire des Amériques pour son volume d’activités. La présence des infrastructures portuaires de Sept-Îles joue un rôle vital et stratégique en support de l’économie de l’est du Canada. Pionnier sur le Saint-Laurent avec l’implantation du premier observatoire de veille environnementale de son écosystème marin, le développement durable est bien ancré dans ses valeurs et ses actions.

– 30 –

Source :
Patsy Keays, directrice, Affaires corporatives & secrétaire corporatif
Port de Sept-Îles
418 961-1235
pkeays@portsi.com

 

Lire la suite

Ouverture de la voie maritime : le premier bateau de la saison 2022 naviguera dès le 24 mars

Lire la suite
Voir toutes les nouvelles

Ouverture de la voie maritime : le premier bateau de la saison 2022 naviguera dès le 24 mars

La 64e saison de navigation 2022 de la voie maritime du Saint-Laurent sera officiellement lancée le 24 mars 2022. Pour souligner le passage du premier bateau de l’année au Canal Welland, la Corporation de gestion de la voie maritime du Saint-Laurent (CGVMSL) tiendra un événement sur place qui rassemblera notamment des dignitaires du gouvernement canadien, ainsi que des représentants des Corporations canadienne et américaine.

Ce sera alors l’occasion pour la Corporation de partager leurs attentes sur l’année 2022 et d’expliquer la place de la voie maritime dans la relance économique du Canada et son rôle dans la chaîne d’approvisionnement mondiale. Une œuvre d’art impressionnante sera dévoilée sur le vraquier de classe Trillium CSL Welland, le premier navire à transiter par le canal Welland.

Si vous ne pouvez pas vous rendre à l’écluse, un lien pour accéder à la conférence en virtuel vous sera partagé peu après l’événement. De plus, des images photos et vidéo (b-roll) seront disponibles pour utilisation par les médias.

QUOI : Ouverture de la saison de navigation 2022 de la voie maritime du Saint-Laurent
: St. Catharines Museum & Welland Canals
Centre 1932 Welland Canals Parkway (Écluse 3)

QUAND : Le jeudi 24 mars 2022, à 10 h
QUI :
• Craig Middlebrook, administrateur adjoint, The Great Lakes St. Lawrence Seaway Development Corporation (États-Unis)
• Louis Martel, président et chef de la direction, Groupe CSL
• Terence Bowles, président et chef de la direction, Corporation de Gestion de la Voie Maritime du Saint-Laurent
• Jim Bradley – député, région du Niagara
• Walter Sendsik, maire de St-Catharines
• Sera présent virtuellement : L’honorable Omar Alghabra, ministre des Transports, Gouvernement du Canada

Pour assister à l’événement vous devez obligatoirement vous inscrire auprès de la personne-ressource. Si vous souhaitez obtenir une entrevue en marge de la cérémonie, veuillez également communiquer avec la personne ressource.

À propos de la Corporation de gestion de la voie Maritime du Saint-Laurent
La Corporation de gestion de la voie maritime du Saint-Laurent (CGVMSL) a été créée en 1998 comme une corporation à but non lucratif par le gouvernement du Canada. Elle gère et exploite les installations canadiennes de la voie maritime du Saint- Laurent, entre Montréal et le lac Érié. Plus de détails à www.voiemaritime.com.

Lire la suite

Avantage Saint-Laurent : Près de 4 M$ à l’INREST pour le projet Enviro-Actions à Saguenay et à Sept-Îles

Lire la suite
Voir toutes les nouvelles

Saguenay, le 10 mars 2022. – La ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Mme Chantal Rouleau, accompagnée de la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation et ministre responsable de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, Mme Andrée Laforest, est fière d’annoncer l’octroi d’une aide financière de 3 677 948 $ à l’Institut nordique de recherche en environnement et en santé au travail (INREST) dans le cadre de son projet-pilote Enviro-Actions déployé à Saguenay et à Sept-Îles.

Les sommes investies permettront à l’INREST d’implanter un modèle de gestion environnementale proactive qui vise la mise en place de plusieurs systèmes de captage des données et d’un système d’alertes environnementales. Les gestionnaires des zones portuaires disposeront ainsi de données crédibles, en temps quasi réel, sur la qualité de l’air, de l’eau et l’environnement sonore sur leur territoire. En améliorant la compréhension des effets des activités portuaires sur l’environnement, ce projet appuiera les administrations portuaires dans leur prise de décision, tant sur le plan de la planification des activités que sur celui de la prévention.
Le projet de l’INREST s’inscrit dans la nouvelle vision maritime du gouvernement du Québec, Avantage Saint-Laurent, dont l’un des objectifs est de garantir, sur le fleuve et le Saguenay, une navigation efficace et respectueuse des écosystèmes, en plus d’y établir un corridor économique intelligent.

Citations

« Avec Avantage Saint-Laurent, nous visons à faire de nos voies navigables un espace connecté, organisé et cohérent. C’est pourquoi nous sommes fiers de soutenir l’INREST dans la mise en oeuvre d’Enviro-Actions. Ce projet précurseur et riche de possibilités fera du fleuve et du Saguenay un corridor concurrentiel majeur, propice à la croissance de notre économie bleue, dans le respect des écosystèmes. »

Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal

« Je félicite l’INREST et le port de Saguenay pour cette magnifique initiative. Je suis très heureuse que notre gouvernement encourage la sauvegarde de notre patrimoine maritime et de notre environnement au Saguenay–Lac-Saint-Jean. En effet, ce financement permettra la mise en place d’outils pour assurer une cohabitation harmonieuse entre les activités de la filière du transport maritime et nos milieux naturels, qui font la renommée et la fierté de notre région. »

Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation et ministre responsable de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean

« Par ses activités et sa position stratégique, le port de Sept-Îles est un acteur clé du réseau portuaire du Québec et de l’Est du Canada. La présence d’un système de captage de données dans la zone portuaire lui permettra de se distinguer et de continuer son évolution axée sur le développement durable. Ce système est un réel atout pour la région et la préservation de ses milieux naturels. Notre gouvernement est fier de contribuer au maintien de l’écosystème maritime de la Côte-Nord. »

Jonatan Julien, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable des régions de la Côte-Nord et de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

« Le fjord du Saguenay est un écosystème unique en Amérique du Nord. C’est aussi un corridor de navigation vital pour le développement économique de notre région et particulièrement pour les municipalités de Dubuc. Il est crucial que notre gouvernement poursuive cette implantation d’un modèle de gestion environnemental proactif. Cette volonté responsable nous propulsera vers l’amélioration nécessaire des pratiques et usages en matière de transport maritime. Je reconnais du coup l’engagement de tous les partenaires associés au projet Enviro-Actions. Cette approche concertée balise notre détermination commune à identifier des solutions harmonieuses et scientifiquement éprouvées. Nous allons ainsi accoster en zone d’équilibre. »

François Tremblay, député de Dubuc

« L’investissement annoncé aujourd’hui de près de 9 M$ au projet pilote Enviro-Actions confirme la volonté du gouvernement du Québec, du port de Sept-Îles, du port de Saguenay, de Rio Tinto Aluminium et de Promotion Saguenay de préserver les écosystèmes et la biodiversité du fleuve Saint-Laurent et le Saguenay. Cet engagement financier permettra de fournir aux gestionnaires des outils innovants, contribuant au développement durable, et positionne le Québec comme un leader à l’échelle nationale dans la gestion environnementale préventive en zone industrielle et portuaire. »

Julie Carrière, directrice générale de l’INREST

« Le port de Sept-Îles désire féliciter l’INREST pour la récolte de si nombreux appuis pour le déploiement de son projet Enviro-Actions sur le fleuve et au Saguenay. La mise sur pied par le Port et l’INREST, en 2013, de l’Observatoire de veille environnementale de la baie de Sept-Îles, le premier du genre sur le Saint-Laurent, aura été le précurseur du développement de ce modèle novateur et le signe du leadership régional pour la protection de ses écosystèmes marins. Le Port est donc fier d’annoncer aujourd’hui une contribution importante de 2,5 M$ sur 5 ans pour l’implantation d’Enviro-Actions, qui permettra l’instrumentalisation et le développement d’outils de gestion veillant à maintenir notre leadership dans la préservation des précieux écosystèmes des zones côtières et portuaires du Québec.»

Pierre Gagnon, président-directeur général du port de Sept-Îles

« Le port de Saguenay est très fier de s’engager dans le projet Enviro-Actions qui permettra de faire avancer les connaissances scientifiques, ainsi que la compréhension et la protection du milieu où il évolue. Cette initiative s’inscrit directement dans les nouvelles orientations de notre plan de développement durable et dans notre volonté d’être innovants, proactifs et d’agir en leaders dans notre communauté. Enviro-Actions aidera l’ensemble de l’industrie maritime à améliorer les mesures, les outils et les bonnes pratiques afin de favoriser la prévention, la cohabitation et la préservation du milieu. Ce projet vient appuyer le développement responsable de la zone industrialo-portuaire du port de Saguenay et confirme l’importance stratégique du corridor de commerce de la rivière Saguenay au sein de la voie maritime du Saint-Laurent et des Grands Lacs. »

Carl Laberge, président-directeur général du port de Saguenay

« Rio Tinto est toujours soucieux de protéger l’environnement dans les communautés où nous sommes présents. Nous sommes très heureux d’être parmi les premiers à soutenir l’INREST à la hauteur de 1,5 million de dollars pour les cinq prochaines années, afin de déployer le projet pilote innovateur Enviro-Actions dans la zone portuaire du Saguenay. L’apport des partenaires démontre l’importance de ce projet, qui permettra notamment l’acquisition et le transfert de connaissances sur la qualité de l’air et de l’eau, ainsi que sur le bruit sous-marin. Ce système de gestion préventive contribuera à la poursuite de nos activités de transport maritime dans le respect de l’écosystème du Saguenay. »

Martin Lavoie, directeur des installations portuaires et des services ferroviaires de Rio Tinto Aluminium

« La navigation sur le Saguenay est au coeur de l’activité économique et touristique de notre ville et de notre région. En tant qu’organisme consacré au développement et à la diversification économique durables de Saguenay, il est donc tout naturel pour Promotion Saguenay de soutenir un projet aussi innovant et structurant qu’Enviro-Actions. Nous sommes très heureux de contribuer ainsi à faire progresser la connaissance scientifique à propos de la flore et de la faune marine du Saguenay, et à participer concrètement au développement responsable du corridor maritime du Saguenay, qui fait partie intégrante de la voie maritime du Saint-Laurent. Nous sommes fiers de contribuer, en collaborant avec des partenaires d’envergure, à positionner notre milieu comme un pôle innovant et proactif dans l’écosystème du Saguenay et du Saint-Laurent. »

Priscilla Nemey, directrice générale de Promotion Saguenay

Faits saillants

• Ce projet se déroulera jusqu’en 2026 afin d’évaluer son efficacité avant de planifier un éventuel déploiement au sein d’autres zones portuaires.
• L’investissement total d’Enviro-Actions s’élève à près de 9 M$

Pour Sept-Îles :

Port de Sept-Îles : 2,5 M$

Pour Saguenay :

Rio Tinto : 1,5 M$
Port de Saguenay : 575 000 $
Promotion Saguenay : 575 000 $
– Le corridor économique intelligent vise à faire de l’espace maritime québécois un lieu où les acteurs concernés peuvent tirer avantage des nouvelles technologies de l’information, de l’intelligence artificielle et de l’automatisation pour améliorer leurs activités et réduire leur empreinte environnementale.
– Les projets développés dans le cadre du corridor économique intelligent devront se démarquer par :
o leur caractère structurant;
o leur possibilité de déploiement dans différents milieux;
o l’adhésion de leurs utilisateurs potentiels;
o leur effet anticipé sur les deux grands objectifs du corridor :
▪  accroître la compétitivité de la filière du transport maritime;
▪  réduire les conséquences environnementales du transport maritime.

Liens connexes
Avantage Saint-Laurent
Suivez-nous sur Twitter, Facebook et Instagram.

− 30 −

Sources :

Catherine Boucher
Attachée de presse
Cabinet de la ministre déléguée aux Transports
et ministre responsable de la Métropole
et de la région de Montréal
Tél. : 418 802-6833

Bénédicte Trottier
Attachée de presse
Cabinet de la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation et ministre responsable de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean
Tél. : 514 686-7100

Pour information :

Relations avec les médias
Direction générale des communications
Ministère des Transports
Tél. : Québec : 418 644-4444
Montréal : 514 873-5600
Sans frais : 1 866 341-5724

 

Lire la suite

L’INREST RÉCOLTE 4,5 M$ POUR LE PROJET ENVIRO-ACTIONS AU PORT DE SEPT-ÎLES

Lire la suite
Voir toutes les nouvelles

SEPT-ÎLES, le 10 MARS 2022 – L’Institut nordique de recherche en environnement et en santé au travail (INREST) et le Port de Sept-Îles sont très heureux d’annoncer conjointement l’appui du gouvernement du Québec à la hauteur de 1,998 M$ pour l’implantation de la zone pilote principale de développement et de démonstration du modèle Enviro-ActionsMC dans la baie de Sept-Îles.

Ce projet totalisant près de 4,5 M$ recevra également une contribution financière importante du Port de Sept-Îles de 2,5 M$ afin d’assurer son déploiement durant les cinq prochaines années. Ces investissements majeurs pour la préservation de l’écosystème de la zone industrialo-portuaire (IP) de Sept-Îles sont rendus possibles grâce à la Stratégie maritime du gouvernement du Québec « Avantage Saint-Laurent » qui souhaite parmi ses nombreux objectifs, garantir une navigation respectueuse des écosystèmes sur le fleuve, et d’y établir un corridor économique intelligent.

Le projet pilote Enviro-Actions permettra d’adapter le savoir-faire et les outils développés avec la mise sur pied en 2013 de l’Observatoire de veille environnemental de la baie de Sept-Îles pour que son application puisse être possible pour d’autres zones IP du Québec. Dans les faits, ce projet innovateur combine l’expertise et la technologie de pointe afin d’évaluer la qualité de l’environnement et d’intégrer des mesures d’atténuation des impacts environnementaux et du changement climatique par le biais d’outils de suivi en temps quasi réel afin de détecter de façon préventive de potentielles contaminations environnementales et d’adopter rapidement des mesures de rectification.

« Avec Avantage Saint-Laurent, nous visons à faire de nos voies navigables un espace connecté, organisé et cohérent. C’est pourquoi nous sommes fiers de soutenir l’INREST dans la mise en oeuvre d’Enviro-Actions. Ce projet précurseur et riche de possibilités fera du fleuve et du Saguenay un corridor concurrentiel majeur et propice à la croissance de notre économie bleue. »

Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal

« Par ses opérations et sa position stratégique, le port de Sept-Îles est un acteur clé du réseau portuaire du Québec et de l’Est du Canada. La présence d’un système de captage de données dans la zone portuaire lui permettra de se distinguer et de continuer son évolution axée sur le développement durable. Ce système est un réel atout pour notre région et la préservation de ses milieux naturels. C’est un grand bonheur pour moi que notre gouvernement contribue au maintien de l’écosystème maritime de la Côte-Nord. »

Jonatan Julien, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable des régions de la Côte-Nord et de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

« Au cours des dernières années, l’INREST a su démontrer sa capacité à diriger et à réaliser des projets innovateurs d’envergures et a reçu un appui précieux du gouvernement du Québec, du Port de Sept-Îles et du milieu lui permettant aujourd’hui de se positionner, ainsi que sa division le Centre d’expertise industrialo-portuaire (CEIP), comme un acteur clé au niveau provincial et national, dans la préservation des écosystèmes en zone portuaire et industrielle. Le gouvernement du Québec et le Port de Sept-Îles sont des partenaires clés pour l’INREST, et confirment à nouveau leur volonté ainsi que leur engagement à prioriser la préservation de l’environnement dans un développement durable. »

Dre Julie Carrière, directrice générale, INREST-CEIP

« La mise sur pied par le Port et l’INREST en 2013, de l’Observatoire de veille environnementale de la baie de Sept-Îles, le premier du genre sur le Saint-Laurent, aura été précurseur au développement de ce modèle novateur, et atteste du leadership régional pour la protection de ses écosystèmes marins. Le Port est donc fier de contribuer majoritairement dans le projet de l’implantation d’Enviro-Actions permettant à notre zone industrialo-portuaire de figurer parmi les leaders en matière d’instrumentalisation et le développement d’outils de gestion pour la veille environnementale des précieux écosystèmes des zones côtières et portuaires du Québec. »

Pierre D. Gagnon, président-directeur général du Port de Sept-Îles.

La mise en place du modèle Enviro-ActionsMC en zones IP permettra entre autres de :

  • Mesurer et suivre en temps quasi réel plusieurs données sur la qualité de l’eau, de l’air ainsi que de l’environnement sonore des écosystèmes en zones IP ;
  • Mettre en place un système d’alertes environnementales destinées aux gestionnaires en zones IP visant à accroître la réactivité avant qu’un incident ne survienne (mode prévention) ;
  • Mieux outiller l’ensemble des administrations portuaires et des gestionnaires en zones IP dans la mesure des effets de leurs activités sur l’environnement ainsi que dans la prise de décisions, incluant la gestion environnementale de la zone IP, tout en répondant aux attentes et aux préoccupations du milieu ;
  • Recueillir des données crédibles et actualisées ayant une neutralité scientifique favorisant une acceptabilité sociale ;
  • Fournir une meilleure compréhension des impacts environnementaux présents et de l’évolution de ces impacts dans le futur permettant ainsi d’identifier des enjeux et des solutions de préservation des écosystèmes dans un développement durable ;
  • Mesurer les résultats des efforts de conservation et d’amélioration environnementale dans la zone IP.
  • D’intégrer la gestion des données selon des approches novatrices de « big data » et « d’intelligence artificielle » afin de faire de l’analyse tendancielle ou prédictive, dresser des profils, anticiper des risques et suivre des phénomènes en temps quasi réel.

À PROPOS DU PORT DE SEPT-ÎLES
Disposant d’installations diversifiées et efficaces, le Port de Sept-Îles est le plus important port minéralier en Amérique du Nord avec un volume anticipé de près de 40 millions de tonnes en 2022. Il est également reconnu comme le plus important terminal portuaire de l’industrie de l’aluminium primaire des Amériques pour son volume d’activités. La présence des infrastructures portuaires de Sept-Îles joue un rôle vital et stratégique en support de l’économie de l’est du Canada. Pionnier sur le Saint-Laurent avec l’implantation du premier observatoire de veille environnementale de son écosystème marin, le développement durable est bien ancré dans ses valeurs et ses actions.

À PROPOS DE l’INREST/CEIP
L’Institut nordique de recherche en environnement et en santé au travail (INREST) est un organisme à but non lucratif qui s’intéresse aux questions environnementales et de santé au travail. L’INREST s’est démarqué sur la scène internationale par l’implantation du plus important observatoire environnemental en zone industrialo-portuaire pour la préservation des écosystèmes marins au Québec, ainsi que par la création du Centre d’Expertise industrialo-portuaire (CEIP), division de l’INREST. Le CEIP division de l’INREST, a comme projet phare l’implantation d’observatoires environnementaux et l’instrumentalisation du territoire maritime du Québec dans un but de conservation des écosystèmes dans l’ensemble des zones portuaires et industrielles du territoire, incluant la collecte de données en direct et l’émission d’Enviro-AlertesMC tel que dicté par le modèle de gestion préventive « Enviro-ActionsMC ».

– 30 –

Source :
Patsy Keays, directrice, Affaires corporatives Kim Doiron, directrice adjointe
& secrétaire corporatif INREST
Port de Sept-Îles 418 732-4405
418 961-1235 kim@inrest.ca
pkeays@portsi.com

 

 

Lire la suite

Nomination de messieurs Félix Hamel et Denys Bernard à titre d’administrateurs

Trois-Rivières, le 22 février 2022 – L’Administration portuaire de Trois-Rivières (APTR) est heureuse d’annoncer les nominations de messieurs Félix Hamel et Denys Bernard au sein de son conseil d’administration. Ces nouveaux administrateurs ont été nommés pour des mandats de trois ans par Son Excellence la Gouverneure générale en conseil.

Diplômé d’un double baccalauréat en Entreprenariat & Management innovateur et en Finance à l’Université du Québec à Trois-Rivières, monsieur Hamel a débuté sa carrière comme conseiller financier et en financement chez Desjardins. En 2011, il a repris les rênes de l’entreprise Les Gestions Thrace inc. qui offre des services de gestion immobilière. Promoteur, investisseur immobilier et associé dans l’entreprise depuis près de 10 ans, il en assure aujourd’hui le titre de président-directeur général. Monsieur Hamel est impliqué dans sa communauté au sein de différents organismes, entre autres à titre d’administrateur pour la Caisse Desjardins de Trois-Rivières.

Monsieur Denys Bernard est détenteur d’un baccalauréat en géographie physique de l’Université de Sherbrooke. Il a aussi complété des formations spécifiques en finances, gestion financière et fiscalité à l’École nationale d’administration publique ainsi qu’en gestion des terres et développement économique auprès de Services autochtones Canada. Directeur général du Grand Conseil de la nation Waban-Aki depuis 2005, monsieur Bernard est toujours à l’affût des opportunités d’affaires qui contribuent au développement et à la croissance de son organisation, notamment en lui permettant même d’exporter l’expertise développée vers de nombreuses communautés autochtones et organisations privées. Monsieur Bernard est également impliqué à titre d’administrateur au sein de la Commission de développement économique des Premières Nations et du Parc régional du Mont-Ham.

La présidente du conseil d’administration de l’APTR, madame Danielle St-Amand, a déclaré : « Nous sommes très heureux d’accueillir messieurs Hamel et Bernard au sein du conseil d’administration du Port de Trois-Rivières. Par leurs compétences et expertises avérés, ils apporteront une contribution significative au déploiement de notre plan de développement Cap sur 2030 ».

À propos du Port de Trois-Rivières

Faisant partie des 17 administrations portuaires canadiennes, et actif depuis 1882, le Port de Trois‑Rivières offre, en toutes saisons, une vaste gamme d’installations et de services à l’industrie maritime. Il est un acteur important dans le développement économique sur le plan régional, national et international pour des secteurs industriels majeurs tels que l’aluminium, la foresterie et l’agroalimentaire. Le Port de Trois-Rivières accueille annuellement 55 000 camions, 11 000 wagons et plus de 250 navires marchands et de croisières provenant d’une centaine de ports situés dans plus de quarante pays à travers le monde. Il manutentionne un trafic de près de 4 M de tonnes métriques et soutient plus de 2 000 emplois directs, indirects et induits.

-30-

Source : Sara Dubé
Directrice Affaires publiques
Tél. : 819 378-2887, poste 207
Cell. : 819 244-7191

 

Communiqué de presse PDF

 

Press release PDF

ENTENTE AVEC LE PORT DE VANCOUVER POUR DES SERVICES DE REMORQUAGE PORTUAIRE POSITIONNEMENT STRATÉGIQUE DE GROUPE OCÉAN À VANCOUVER

Lire la suite
Voir toutes les nouvelles

ENTENTE AVEC LE PORT DE VANCOUVER POUR DES SERVICES DE REMORQUAGE PORTUAIRE POSITIONNEMENT STRATÉGIQUE DE GROUPE OCÉAN À VANCOUVER

Québec, le 21 février 2022 – Groupe Océan est fier d’annoncer une entente de 10 ans avec le port de Vancouver pour desservir les deux terminaux de Roberts Bank, soit Deltaport et Westshore Terminals, avec des services de remorquage portuaire. Pour réaliser cette entente, Groupe Océan mobilisera, à compter du 19 juillet prochain, deux remorqueurs DAMEN ASD Tug 2813 équipés de système de combat d’incendie et de moteurs IMO Tier III. En plus d’être de fiers partenaires du port dans le cadre du programme ECHO, Groupe Océan respecte les plus hautes normes environnementales de motorisation au Canada. Ces remorqueurs sont donc parmi les plus écoresponsables opérant dans la région de Vancouver.

En remportant cet appel d’offre, Groupe Océan vient se positionner stratégiquement dans le port de Vancouver et se démarque en mettant l’accent sur la réduction des polluants, des tarifs plus compétitifs, et des remorqueurs mieux adaptés aux besoins de sa clientèle. Encore une fois, Groupe Océan réitère sa volonté de devenir une organisation de classe mondiale et d’être un partenaire de confiance pour tous ses clients.

« Cette nouvelle entente d’importance avec le port de Vancouver consolide nos efforts de développement et de croissance dans l’ouest canadien. La vision du port de Vancouver, soit d’être le port le plus durable du monde, s’harmonise bien avec nos valeurs et nos actions. Le développement de relations à long terme avec les Premières Nations en vue de créer des opportunités économiques et limiter les impacts environnementaux est un élément essentiel de nos activités » a déclaré Jacques Tanguay, président et chef de la direction de Groupe Océan.

Rappelons que Groupe Océan a débuté ses activités dans le port de Vancouver en mars 2020. Depuis, l’entreprise a augmenté de manière considérable le nombre de remorqueurs présents sur ce territoire, avec l’arrivée de nouveaux remorqueurs à la fine pointe de la technologie, et par l’acquisition de Samson Tugboats. À compter de juillet prochain, Groupe Océan aura huit (8) remorqueurs portuaires dans la région de Vancouver au service de sa clientèle.

À PROPOS DE GROUPE OCÉAN

Groupe Océan est une importante compagnie maritime canadienne qui exerce ses activités principalement au Québec, en Ontario, en Alberta, en Colombie-Britannique et dans les Caraïbes. Près de 950 employés réalisent une multitude de projets dans les quatre principaux secteurs d’activités complémentaires offerts, à savoir la construction et la réparation navales, le remorquage portuaire et le transport, ainsi que la location d’équipements maritimes spécialisés, le dragage et l’électrotechnologie.

www.groupocean.com ou consultez nos pages Facebook, LinkedIn ou Instagram.

-30-

Pour renseignement :
Philippe Filion
Directeur – Affaires publiques
Téléphone : 418-694-1414, poste 2259
Cellulaire : 418-928-7056
philippe.filion@groupocean.com

 

communiqué de presse PDF

Press release PDF

Lire la suite

AVIS D’APPEL D’INTÉRÊT : Exploitation du service de traversier Rimouski – Forestville

Lire la suite
Voir toutes les nouvelles

La Société de Promotion Économique de Rimouski (SOPER) et La Société d’Économie et de Développement de Forestville (SEDF) invitent les Promoteurs à un concours pour l’exploitation de la route de traversier Rimouski – Forestville. La période visée pour l’opération du service sera du 1er avril 2022 jusqu’au 31 octobre 2027 inclusivement avec la possibilité d’une prolongation.

Lire la suite

Bilan 2021 des activités au Port de Trois-Rivières

Lire la suite
Voir toutes les nouvelles

Bilan 2021 des activités au Port de Trois-Rivières.
Pour l’année 2021, le Port de Trois-Rivières a enregistré un trafic de marchandises manutentionnées s’élevant à 3,9 millions de tonnes métriques (MTM) dont la valeur est estimée à 5,3 milliards de dollars. Comparativement à 2020, il s’agit d’une hausse de 20 % des activités du Port.

Ainsi, les 3,3 MTM du trafic de vrac solide ont représenté 85 % du tonnage total, le vrac liquide, avec 240 000 tonnes métriques, 9 %, et les marchandises générales 6 % avec 340 000 tonnes métriques. Au total, 217 navires ont accosté au Port.

Lire la suite

SOPOR FÉLICITE TRACY ROBINSON, NOUVELLE PDG DU CN

Lire la suite
Voir toutes les nouvelles

La Société du port ferroviaire de Baie-Comeau (SOPOR) tient à souligner la nomination de Tracy Robinson à titre de présidente-directrice générale du Canadien National (CN).

Sa solide expérience de plus d’une trentaine d’années comme dirigeante d’entreprises, dont 30 ans au sein du CP, sera un atout pour favoriser l’essor de la compagnie ferroviaire.

Lire la suite

L’ACTIVITÉ PORTUAIRE 2021 RÉSULTE EN LA DEUXIÈME MEILLEURE ANNÉE DEPUIS LA CRÉATION DE L’ADMINISTRATION PORTUAIRE DE SEPT-ÎLES

Lire la suite
Voir toutes les nouvelles

L’ACTIVITÉ PORTUAIRE 2021 RÉSULTE EN LA DEUXIÈME MEILLEURE ANNÉE DEPUIS LA CRÉATION DE L’ADMINISTRATION PORTUAIRE DE SEPT-ÎLES

SEPT-ÎLES, le 28 janvier 2022 – Avec des résultats de 32,1 M Tm représentant la deuxième meilleure année depuis la création de l’administration portuaire en 1999, le volume réalisé en 2021 est toutefois légèrement inférieur de 3 % avec celui de l’année précédente de 33,1 M Tm.

Lire la suite

Premier navire de l’année : ArcelorMittal remet sa canne à pommeau d’acier au capitaine du Santa Barbara

Lire la suite
Voir toutes les nouvelles

Port-Cartier, le 21 janvier 2022 – ArcelorMittal Infrastructure Canada s.e.n.c. (« ArcelorMittal ») a remis l’édition 2022 de sa canne à pommeau d’acier au capitaine Aldwin Revelar, du vraquier Santa Barbara, le premier navire à quitter ses installations portuaires de Port-Cartier cette année.

En provenance des Pays-Bas, le navire quittera le port d’ArcelorMittal aujourd’hui à 16 h 01 en direction de l’Asie, en transportant à son bord plus de 155 000 tonnes de concentré de minerai de
fer. Le vraquier Santa Barbara a été construit en 2015. Il mesure 295 mètres de long et 46 mètres de large.

En 2021, les installations portuaires d’ArcelorMittal à Port-Cartier ont accueilli 409 navires, effectué plus de 900 manoeuvres d’entrée et de sortie de port et manutentionné plus de 25 millions de tonnes de minerai de fer, de matières premières, de carburant et de grain.

Lire la suite

Activités de la Journée maritime québécoise 2021

Lire la suite
Voir toutes les nouvelles

Calendrier des conférences

Conférence à Rimouski : Projet Mars
Conférence à Québec : Gaston Déry – L’industrie maritime, une grande industrie … responsable
Activités pour les enfants

L’industrie maritime, un monde à découvrir!

Afin de sensibiliser les jeunes à l’industrie maritime et à l’importance de celle-ci dans leur quotidien, nous proposons aux enseignantes et enseignants du Québec des activités permettant d’explorer cet univers essentiel à travers le cours d’Éthique et culture religieuse.

Dans le but de mettre en valeur l’industrie maritime auprès des plus jeunes, ces activités seront offertes à tous les élèves, du préscolaire au secondaire.

Le 26 octobre prochain, en collaboration avec la SODES et le Comité sectoriel de main-d’œuvre de l’industrie maritime, l’équipe de recrutement de l’Institut maritime du Québec animera une activité virtuelle ouverte à tous qui permettra de démystifier les métiers maritimes.

La SODES (Société de développement économique du Saint-Laurent) en collaboration avec  L’IMQ (Institut maritime du Québec) et le Comité sectoriel de la main d’œuvre de l’industrie maritime, vous invite à une activité gratuite, en ligne, le 26 octobre prochain.

  • 9h: Élèves du primaire, 4e à 6e année
  • 10h45: Élèves du secondaire, 1ère à 5e secondaire
  • 13h30: Conférence Projet Mars
  • 17h30 : Conférence Gaston Déry

Concours de dessin pour le préscolaire à la 3e année du primaire.

Inscrivez-vous dès maintenant afin de courir la chance de gagner:

Élèves du primaire, 4e à 6e année: Une sortie scolaire à saveur maritime (transport payé) !

Élèves du secondaire, 1ère à 5e secondaire: Une sortie au sein d’une entreprise maritime (transport payé) !

Élèves du préscolaire à la 3e année du primaire: Objets promotionnels de l’IMQ et ses partenaires

*Une classe gagnante par catégorie.

 

Nous communiquerons avec vous afin de vous donner plus d’informations concernant votre activité.

Nous vous attendons en grand nombre afin de vous faire découvrir l’univers dynamique et collaboratif du milieu maritime.

*Les écoles auront besoin d’une connexion internet, d’un tableau interactif ou d’appareils numériques (tablette, téléphone) afin de pouvoir participer aux activités interactives.

 

 

 

 

 

Conférences présentées par   

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Journée maritime québécoise 2021

Lire la suite
Voir toutes les nouvelles

ÉDITION 2021

 

La 21e édition de la Journée maritime québécoise aura lieu le 26 octobre prochain sous le thème «L’industrie maritime, un monde à découvrir».

Pendant que le Québec se mettait sur pause pour limiter la propagation de la COVID-19 et que les frontières terrestres se fermaient, l’industrie maritime s’assurait que la chaîne d’approvisionnement ne soit jamais rompue. Les activités portuaires et les entreprises spécialisées en transport de marchandises se démenaient pour que les navires et leur cargaison se rendent à bon port, comme à l’habitude.

Aujourd’hui, alors que les gouvernements travaillent sur les mesures de relance économique post-pandémie, l’industrie maritime veut plus que jamais y jouer un rôle de premier plan.

Apprenez-en davantage sur les opportunités en matière d’emploi, d’environnement et de transition énergétique ainsi que de développement économique régional.

Plus de détails sur les activités lors de la journée.

Évènement Facebook.

 

Lire la suite

Message aux membres : COVID-19 : bien vous servir demeure notre priorité

Lire la suite
Voir toutes les nouvelles

Chers membres,

En début de semaine, j’ai été contacté par le cabinet du ministre de l’Économie qui m’a confirmé que l’industrie maritime demeurait sur la liste des services essentiels et donc exclue des récentes restrictions annoncées par le gouvernement du Québec.

Depuis le début de cette pandémie, vous avez fait preuve d’une résilience, d’une collaboration et d’une capacité d’adaptation exceptionnelles. Dès les premières heures de cette crise, vous avez mis en place les mesures sanitaires requises afin d’assurer la santé et la sécurité des travailleuses et des travailleurs dans vos organisations.

Nous devons continuer de miser sur les meilleures pratiques en santé et sécurité afin d’assurer le maintien de la chaîne logistique québécoise d’approvisionnement. Le travail que vous réalisez au quotidien est vital pour l’économie du Québec et permet de livrer à bon port 80 % des biens de consommation que nous retrouvons dans les foyers québécois.

J’ai fait part aux cabinets du ministre de l’Économie et de la ministre déléguée aux Transports de notre détermination à poursuivre notre mission tout en prenant soin d’appliquer les plus hauts standards en matière de protection du personnel. J’ai aussi transmis notre désir de collaborer avec les autorités gouvernementales afin d’assurer le roulement et la relance de l’économie québécoise.

Je tiens à vous remercier, chers membres, pour votre dévouement et votre contribution tout au long de cette crise sanitaire sans précédent. Votre savoir-être jumelé à votre savoir-faire font de l’industrie maritime une valeur sûre pour la prospérité économique du Québec. Ce sont dans les obstacles qu’il est possible de voir la force de caractère et la capacité d’adaptation d’une équipe. Vous avez relevé ce défi avec brio.

L’équipe de la permanence de la Sodes demeure disponible pour vous appuyer et vous épauler. N’hésitez pas à communiquer avec nous.

Mathieu St-Pierre
Président-directeur général

Lire la suite

La ministre Chantal Rouleau réaffirme toute l’importance de l’industrie maritime pour le Québec

Lire la suite
Voir toutes les nouvelles

QUÉBEC, le 27 oct. 2020 /CNW Telbec/ – Dans le cadre de la Journée maritime québécoise, la ministre déléguée aux Transports, Mme Chantal Rouleau, et la Société de développement économique du Saint-Laurent (Sodes) tiennent à souligner l’importance de l’industrie maritime pour l’économie québécoise de même que la qualité de ses emplois, ses vertus environnementales et les rôles névralgiques qu’elle joue dans le maintien des chaînes d’approvisionnement et dans l’exportation des produits québécois sur les marchés internationaux. En ces temps de pandémie, nous sommes toutes et tous dans le même bateau et, plus que jamais, l’industrie maritime constitue un vecteur de prospérité et un jalon de la relance économique pour le Québec.

L’industrie maritime québécoise constitue une force économique incontestable : 110 millions de tonnes de marchandises transbordées annuellement, une contribution de 2,3 milliards au produit intérieur brut (PIB) du Québec, une filière de 366 entreprises, quelque 16 000 emplois directs, 8 000 emplois indirects et un milliard de dollars versés en salaires. Dans les faits, ce sont 80 % des marchandises qui sont transportées par navire, que ce soit pour favoriser les exportations de nos entreprises d’ici ou pour importer des biens de consommation indispensables dans la vie des Québécoises et des Québécois.

Pour témoigner de l’engagement du gouvernement du Québec envers l’industrie maritime, le gouvernement entend coorganiser, avec la Sodes et ses partenaires, les premières Assises québécoises du secteur maritime, dont les travaux porteront sur quatre thématiques :

  • Infrastructures et logistique : un chantier coprésidé par le ministère des Transports et la Société de développement économique du Saint-Laurent;
  • Zones d’innovation, numérique et relance économique : un chantier coprésidé par le ministère de l’Économie et de l’Innovation et Armateurs du Saint-Laurent;
  • Enjeux environnementaux et biodiversité : un chantier coprésidé par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et l’Alliance verte;
  • Main-d’œuvre et relève : un chantier coprésidé par le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et le Comité sectoriel de main-d’œuvre de l’industrie maritime.

En fonction de l’évolution de la pandémie, la date de l’événement sera communiquée ultérieurement.

Citations

« Au cours des derniers mois, j’ai été témoin du dynamisme et du leadership de notre industrie maritime. Avec la pandémie qui touche le Québec, nous avons pu constater l’importance d’avoir un secteur maritime fort et résilient, qui permet à la population d’avoir accès à des biens de première importance. Le maritime joue un rôle majeur dans les chaînes logistiques. Je tiens à témoigner toute ma reconnaissance à tous les employés de l’industrie en cette vingtième Journée maritime québécoise. »

Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal

« Toute l’industrie maritime est mobilisée pour mettre en place les conditions gagnantes lui permettant d’assurer son essor et de tirer avantage des occasions d’affaires que constitue la relance. Nous saluons l’enthousiasme du gouvernement à participer à l’organisation de ces assises et aux suivis qui découleront de cet événement. Avec la contribution d’Armateurs du Saint-Laurent, de l’Alliance verte et du Comité sectoriel de main-d’œuvre de l’industrie maritime, cette journée sera empreinte de succès. »

Mathieu St-Pierre, président-directeur général de la Sodes

« Cette journée est l’occasion de souligner les réalisations et l’apport essentiel des travailleuses et travailleurs qui naviguent sur les eaux du Saint-Laurent afin de livrer, aux Québécoises et aux Québécois, les biens nécessaires à leur consommation. Ce grand rendez-vous maritime permettra à Armateurs du Saint-Laurent et à ses partenaires d’échanger sur l’avenir d’un fleuve encore plus tourné vers l’économie tout en protégeant l’environnement. »

Louise Bédard, directrice générale d’Armateurs du Saint-Laurent

Faits saillants

  • En vertu du décret gouvernemental 1244-2002, le quatrième mardi du mois d’octobre de chaque année est désigné comme étant la Journée maritime québécoise.
  • La Journée maritime québécoise devient la journée officielle pour valoriser le fleuve Saint-Laurent et les activités maritimes québécoises et en faire la promotion.

SOURCE Cabinet de la ministre déléguée aux transports

Sources :
Sarah Bigras, Attachée de presse
Cabinet de la ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal
Tél. : 418 446-5911

Mathieu Larouche, Responsable des communications
Armateurs du Saint-Laurent
Tél. : 418 648-4378, poste 102

Mathieu St-Pierre, Président-directeur général
Société de développement économique du Saint-Laurent
Tél. : 418 648-4572

Lire la suite

Liens utiles des partenaires

Lire la suite
Voir toutes les nouvelles

Administration portuaire de Montréal
Information sur la Covid-19

Armateurs du Saint-Laurent
Communication éclair #1
Communication éclair #2
Communication éclair #3
Communication éclair #4
Communication éclair #5
Communication éclair #6
Communication éclair #7
Communication éclair #8
Communication éclair #9
Communication éclair #10
Communication éclair #11
Communication éclair #12
Communication éclair #13
Communication éclair #14
Communication éclair #15
Communication éclair #16
Communication éclair #17
Communication éclair #18
Communication éclair #19
Communication éclair #20
Communication éclair #21
Communication éclair #22
Communication éclair #23
Communication éclair #24
Communication éclair #25
Communication éclair #26
Communication éclair #27
Communication éclair #28
Communication éclair #29
Communication éclair #30
Communication éclair #31
Communication éclair #32
Communication éclair #33

CN
Mise à jour concernant COVID-19

Chambre de commerce maritime
La COVID-19 et le transport du fret maritime : assurer la sécurité des travailleurs et du public

Conseil du patronat du Québec Inc.
Renseignements utiles à l’intention des employeurs

 

Lire la suite

COVID-19 : bien vous servir demeure notre priorité

Lire la suite
Voir toutes les nouvelles

En suivi au Message aux membres du 20 mars dernier, nous souhaitons vous informer que nous avons transmis la semaine dernière, une première note détaillant les impacts de la Covid-19 sur votre organisation, à la direction du transport maritime et aérien du ministère des Transports du Québec ainsi qu’à divers ministères du gouvernement fédéral.

Nous vous rappelons que les informations que nous recueillons serviront à bonifier leurs réflexions et permettront aux différents paliers de gouvernement d’avoir en main une liste de projets maritimes pouvant aider à relancer l’économie québécoise et canadienne dès la fin de cette situation exceptionnelle.

Afin de compiler adéquatement les informations soumises, nous vous invitons à répondre par écrit, au plus tard le vendredi 3 avril, aux trois questions posées précédemment à mathieu.st-pierre@st-laurent.org.

Cession des ports
Le gouvernement du Québec a annoncé récemment qu’il deviendra officiellement, le 30 mars 2020, propriétaire de quatre ports cédés par le gouvernement du Canada, soit celui de Gaspé, de Gros-Cacouna, de Matane et de Rimouski.

Nous vous invitons à consulter le site web du ministère des Transports du Québec pour en apprendre davantage sur la demande de poste d’amarrage et de préavis d’arrivée, sur la déclaration d’arrivée et de départ, ou pour toute autre information pertinente en lien avec ses différentes mesures.

Début de la saison des Grands Lacs
La section Montréal-lac Ontario de la Voie maritime ouvrira le 1er avril 2020.

Pour consulter les informations officielles, particulièrement en cette période de pandémie, veuillez cliquer ici.

Vos efforts collectifs que nous souhaitons faire rayonner
En terminant, depuis plusieurs semaines, vous, vos équipes et vos fidèles partenaires faites preuve de résilience et de dévouement pour assurer le maintien de la chaîne logistique québécoise et canadienne.

Vous avez été nombreux à souligner sur vos réseaux sociaux les efforts déployés par les membres de vos organisations en cette période de crise qui n’épargne aucune équipe de travail. Nous nous faisons un devoir de les partager afin de faire rayonner le travail exemplaire de vos équipes que vous effectuez au quotidien. Collectivement, nous pouvons être fiers du travail accompli jusqu’à maintenant et l’équipe de la permanence de la Sodes demeure entièrement disponible pour vous épauler.

Pour tout commentaire, n’hésitez pas à communiquer avec nous.

 

Mathieu St-Pierre
Président-directeur général

 

 

 

Lire la suite

Mesures, mises à jour et lignes directrices liées à la COVID-19 émises par Transports Canada

Lire la suite
Voir toutes les nouvelles

Transports Canada s’efforce d’assurer la sécurité et la sûreté du réseau de transport du Canada pendant la situation liée à la COVID-19 afin que les marchandises — y compris les aliments, les médicaments, l’équipement médical et les autres produits de première nécessité — continuent de se rendre jusqu’aux Canadiens partout au pays. Vous trouverez ci-dessous des mises à jour sur les mesures prises par Transports Canada en matière de transport en réponse à la COVID-19.

Veuillez cliquer ici pour les mesures, mises à jour et lignes directrices liées à la COVID-19 émises par Transports Canada.

Lire la suite

COVID-19 : bien vous servir demeure notre priorité

Lire la suite
Voir toutes les nouvelles

La situation vécue actuellement nous amène à vivre des premières tous les jours. Votre capacité d’adaptation, votre dévouement et votre efficacité font rayonner notre industrie en ce temps de crise.

Comme nous vous l’avons mentionné lors de nos derniers échanges, nous travaillons à:

  • Assurer une veille des impacts économiques;
  • Maintenir un contact constant auprès des membres afin de bien répondre à leurs besoins et leurs préoccupations en cette situation exceptionnelle;
  • Identifier et recommander aux gouvernements des mesures financières et économiques pour venir en support aux entreprises et aux employés de l’industrie maritime;
  • Préparer un plan de communication et d’actions marketing afin d’être prêt dès la reprise des activités pour promouvoir et faire rayonner l’industrie maritime au Québec.

Dans ce contexte, la direction du transport maritime et aérien du ministère des Transports du Québec ainsi que le gouvernement du Canada souhaitent connaître quels sont les impacts concrets que cette crise peut avoir dans le quotidien de votre organisation. Les informations recueillies serviront à bonifier leurs réflexions et à être prêts à relancer l’économie québécoise et canadienne dès la fin de cette situation exceptionnelle.

En ce sens, en partenariat avec eux, nous sollicitons votre collaboration afin que vous nous communiquiez les renseignements suivants:

  1. Quels sont les impacts auxquels votre organisation est confrontée, et ce, tant sur le plan économique et financier, que celui des ressources humaines et des opérations?
  2. Avez-vous mis en place des mesures exceptionnelles pour assurer la continuité de vos opérations?
  3. Avez-vous des projets d’infrastructures prêts à être réalisés dès la fin de cette crise ou encore qui démarreraient plus rapidement si une aide gouvernementale était considérée?

Votre contribution bonifiera les réflexions gouvernementales et aidera assurément à adapter les différentes mesures que les gouvernements pourraient mettre en place afin de mieux vous soutenir dans le cadre de cette crise et du lancement prochain de la nouvelle vision maritime du gouvernement du Québec.

Afin de compiler adéquatement les informations soumises, nous vous invitons à répondre par écrit aux trois questions ci-haut à mathieu.st-pierre@st-laurent.org.

Nous vous remercions pour votre précieuse collaboration.

 

Mathieu St-Pierre
Président-directeur général
Société de développement économique du Saint-Laurent

 

Lire la suite

COVID-19 : bien vous servir demeure notre priorité

Lire la suite
Voir toutes les nouvelles

Au cours des derniers jours, nous avons eu l’occasion d’échanger avec plusieurs d’entre vous afin de vous communiquer toute l’information pertinente relativement aux impacts de la COVID-19 sur l’industrie maritime québécoise. Nous mettons par ailleurs à votre disposition les dernières mises à jour pertinentes sur notre site internet : https://bit.ly/2UiSuUx. Une nouvelle mouture plus conviviale sera mise en place prochainement sur notre site internet.

Nous sommes conscients que votre priorité est de maintenir vos activités de façon efficace, tout en assurant la sécurité de vos employés et de la population locale.

Nous vous rappelons que nous sommes présents sur différentes conférences téléphoniques qui regroupent les intervenants gouvernementaux. Si vous avez des questions, des préoccupations ou des incompréhensions quant aux mesures émises, n’hésitez pas à nous contacter afin que l’on puisse vous représenter auprès des autorités concernées.

Dans la situation actuelle, nous avons, collectivement, le devoir de participer à la protection de la population québécoise. Ce contexte particulier fait également ressortir le rôle primordial de notre industrie pour  l’économie. Il est donc plus important que jamais que tous collaborent afin d’assurer le fonctionnement optimal de la chaîne logistique essentielle.

À cet effet, notre équipe s’est mobilisée autour des actions suivantes :

  • Assurer une veille des impacts économiques;
  • Assurer un contact constant auprès des membres afin de bien répondre à leurs besoins et leurs préoccupations en cette situation exceptionnelle;
  • Identifier et recommander aux gouvernements des mesures financières et économiques pour venir en support aux entreprises et aux employés de l’industrie maritime;
  • Préparer un plan de communication et d’actions marketing afin d’être prêts à reprendre la promotion et le rayonnement de l’industrie maritime au Québec, dès la reprise des activités.

Également, sachez qu’au lendemain de la crise, des communications et actions marketing ciblées seront mises en place pour mettre en lumière le rôle stratégique qu’aura eu notre industrie pour approvisionner le Québec et l’ensemble du Canada en biens et produits essentiels dans le cadre de cette situation exceptionnelle.

  • Finalement, à compter de demain, nous procèderons à la mise en place d’une veille médiatique détaillée qui concerne le secteur maritime que vous recevrez quotidiennement aux alentours de 7h30.

Demandes médias
Vous ne serez pas surpris de savoir que nous recevons un nombre important de demandes médias pour des questions de toutes sortes. Étant donné qu’il y a déjà beaucoup de communications qui impliquent nos membres et que les messages qui circulent ne sont pas totalement alignés à ce jour, la Sodes préfère limiter ses sorties médiatiques en analysant les demandes médias avec pertinence et en ne répondant qu’aux demandes de journalistes qui ne risquent pas de nourrir la confusion. Dans cet esprit, n’hésitez pas à communiquer avec nous pour connaitre notre position ou notre compréhension d’un enjeu, si des médias vous sollicitent. Il nous fera plaisir de vous accompagner afin d’assurer dans la mesure du possible des messages cohérents pour l’ensemble de notre industrie

Pour tout commentaire ou information, n’hésitez pas à communiquer avec nous.

Mathieu St-Pierre
Président-directeur général
Société de développement économique du Saint-Laurent

Lire la suite

Activités et événements

BACK