Lire la suite
Voir toutes les nouvelles

Detroit, Michigan – Le gouverneur du Michigan, Rick Snyder, et la première ministre de l’Ontario, Kathleen Wynne, se sont rencontrés aujourd’hui afin de discuter de leur partenariatpermanent visant à stimuler la croissance de l’économie et à créer des emplois. Au nom des gouverneurs et des premiers ministres des Grands Lacs et du Saint-Laurent, ils ont publié la toute première stratégie régionale destinée à lancer le réseau de transport maritime des Grands Lacs et du Saint-Laurent. Cette stratégie a pour objectif de doubler les échanges maritimes, de réduire l’empreinte environnementale du réseau de transport de la région et de soutenir son noyau industriel. Une fois totalement mise en place, elle contribuera à la croissance du secteur maritime régional, qui rapporte déjà plus de 30 milliards de dollars américains aux économies des deux pays et représente plus de 220 000 emplois.

« Le réseau maritime relie les marchés régionaux entre eux et avec le monde. En exploitant les transports maritimes sur les Grands Lacs et le fleuve Saint-Laurent, nous pouvons stimuler l’économie régionale de 5 000 milliards de dollars et créer des emplois dans toute la région », a déclaré le gouverneur du Michigan et président de la Conférence des gouverneurs et des premiers ministres des Grands Lacs et du Saint-Laurent, Rick Snyder.

« L’amélioration du transport maritime est vitale pour nos économies. De nos jours, pour rester concurrentiels sur les marchés mondiaux, nous devons améliorer et élargir le réseau de transport maritime des Grands Lacs et du Saint-Laurent, a déclaré la première ministre de l’Ontario et coprésidente de l’Entité maritime régionale. Le développement durable du commerce maritime reposera sur notre nouvelle stratégie, afin que les générations futures puissent profiter des avantages économiques et environnementaux de la région. »

La stratégie comprend un mélange de politiques, de programmes et de projets destinés à redynamiser le réseau maritime régional. Prévue sur une période de 10 ans, la mise en oeuvre de cette stratégie coûterait 3,8 milliards de dollars américains, d’après une étude préliminaire. Les États et provinces collaboreront avec d’autres ordres de gouvernement, l’industrie et d’autres parties prenantes afin de promouvoir l’application des recommandations sur le long terme.

Les recommandations spécifiques comprennent notamment :

  • La construction d’une seconde écluse de la taille de la Poe de Sault Ste. Marie (Michigan), afin d’assurer l’acheminement des matières premières vitales comme le fer et le charbon. La faisabilité d’une seconde centrale hydroélectrique doit être étudiée, notamment le potentiel d’utilisation des recettes pour l’entretien et la construction de la future écluse.
  • Le comblement du retard dans le dragage du réseau afin d’assurer le transit de navires à pleine charge.
  • Le dragage du passage étroit crucial du réseau – la rivière Ste-Marie – à sa profondeur autorisée, à savoir 8,2 m (27 pieds), alors qu’une étude des goulets du réseau à plus long terme est effectuée afin de s’assurer que l’argent nécessaire au dragage soit investi le plus efficacement possible.
  • L’élaboration de recommandations visant à conclure un traité ou autre accord contraignant entre les États-Unis et le Canada afin de gérer conjointement le réseau maritime régional et d’harmoniser les réglementations au sein des ordres de gouvernement.
  • L’accélération de l’acheminement des biens et des personnes à la frontière canadoaméricaine en rationalisant les procédures de dédouanement pour les passagers de croisière et le fret maritime.

« Cette nouvelle stratégie rehaussera la compétitivité économique de notre région sur la scène mondiale. Grâce à ces investissements, il sera plus facile, plus rapide et moins coûteux d’expédier le minerai de fer et les autres marchandises vers les autres marchés des États-Unis », a affirmé le gouverneur du Minnesota, Mark Dayton. Le Minnesota copréside l’Entité maritime régionale des gouverneurs et des premiers ministres.

« Je suis très satisfait de cette nouvelle initiative régionale, preuve concrète du niveau de leadership et d’engagement de la Conférence des gouverneurs et des premiers ministres des Grands Lacs et du Saint-Laurent dans l’exploitation de nos atouts maritimes et logistiques afin d’en faire des moteurs de croissance et de compétitivité durables. Elle concorde parfaitement avec les priorités et objectifs de la Stratégie maritime du Québec, lancée en 2015, et montre une fois de plus l’intérêt du Québec à participer à cette conférence », a ajouté le premier ministre québécois, Philippe Couillard.

Les gouverneurs et premiers ministres ont guidé l’élaboration de cette stratégie de manière collaborative et transparente avec l’assistance de représentants du gouvernement, de l’industrie, des groupes environnementaux et d’autres partenaires régionaux. Cette stratégie est le reflet d’un consensus régional concernant le soutien au réseau maritime des Grands Lacs et du Saint-Laurent comme pilier de l’économie. Le succès de la mise en place de cette stratégie nécessitera la collaboration continue des États et des provinces, de l’industrie, des deux gouvernements fédéraux, des administrations locales et d’autres parties prenantes essentielles. Réaliser la promesse de cette stratégie nécessitera un travail continu dans les années à venir. Les gouverneurs et les premiers ministres s’engagent à poursuivre cet effort important dans l’intérêt de toute la région.

La Conférence des gouverneurs et des premiers ministres des Grands Lacs et du Saint-Laurent réunit les grands dirigeants des provinces et États suivants : Illinois, Indiana, Michigan, Minnesota, New York, Ohio, Ontario, Pennsylvanie, Québec et Wisconsin. Grâce à cette conférence, les gouverneurs et les premiers ministres travaillent sur un pied d’égalité afin de stimuler la croissance de l’économie régionale et de protéger le plus grand pan d’eau douce de surface au monde. La Conférence repose sur un travail effectué pendant plus de 30 ans par le Conseil des gouverneurs des Grands Lacs afin d’encourager et de faciliter un développement économique écoresponsable. Pour obtenir de plus amples renseignements sur l’Initiative maritime régionale des gouverneurs et premiers ministres, rendez-vous sur www.cglslgp.org.

Stratégie maritime régionale (en anglais)

BACK