Lire la suite
Voir toutes les nouvelles

Énergie Valero a tenu le 27 octobre dernier un important exercice de coordination des mesures d’urgence. Près de 150 intervenants provenant d’une douzaine d’organisations issues des différents paliers gouvernementaux, des services d’urgence et d’autres acteurs concernés ont participé à cet exercice d’envergure au Centre de congrès et d’expositions de Lévis. Cette simulation n’impliquait pas le déploiement de matériel ni de personnel sur le terrain. Énergie Valero mène régulièrement différents types d’exercices en mesures d’urgence. Une simulation d’une telle envergure demeure toutefois exceptionnelle. Cette activité stratégique initiée par Énergie Valero est l’aboutissement de plus d’un an de planification et de coordination.

Les objectifs

Permettre aux organisations participantes de mieux se connaître, de mieux collaborer ensemble ainsi qu’à coordonner l’ensemble des aspects stratégiques associés à une intervention en situation d’urgence.

Les organisations participantes

  • Administration portuaire de Québec
  • Centre intégré de santé et des services sociaux de Chaudière Appalaches (CISSS)
  • Environnement et Changement climatique Canada (ECCC)
  • Garde côtière canadienne (GCC)
  • Groupe Desgagnés – Transports Desgagnés Inc.
  • Ministère de l’Environnement, du Développement durable et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC)
  • Ministère de la Sécurité publique du Québec (MSP)
  • Raffinerie Jean-Gaulin – Énergie Valero
  • Services Québec
  • Société d’intervention maritime, Est du Canada (SIMEC)
  • Transport Canada
  • Ville de Lévis
  • Ville de Québec

La planification

L’ « Opération phare Valero » a nécessité un important travail de planification qui a duré plus d’un an. Le travail accompli en amont a permis à lui seul de rapprocher les organisations participantes qui ont échangé sur les meilleures pratiques en matière de mesures d’urgence.

Le fonctionnement

L’exercice, en plus de compter une table de concertation pour chaque organisation participante, prévoyait également une table de gestion et une table des communications communes ainsi qu’une table de liaison gouvernementale. Toute la journée, les participants ont dû gérer différentes situations reliées à l’évolution de l’incident factice. Les rôles et responsabilités de chacune des organisations ont aussi été clairement exposés.

Les suites

Diverses activités de suivi sont déjà prévues :

  • Des sessions de debriefing auront lieu dans chacune des organisations
  • Un rapport global sera produit dans le but notamment d’identifier des pistes d’amélioration et/ou de formation
  • Certaines organisations ont déjà convenu d’organiser de nouvelles rencontres bilatérales afin d’approfondir certains points et de mieux faire connaitre leur fonctionnement

Infolettre

BACK