Lire la suite
Voir toutes les nouvelles

Trois-Rivières, le 10 octobre 2018 – C’est devant près de 200 invités issus des milieux d’affaires, communautaire, culturel, politique et maritime, autant locaux que nationaux, que l’Administration portuaire de Trois-Rivières a procédé aujourd’hui au dévoilement de son plan de développement Cap sur 2030. Ce plan est porteur de grands changements pour le Port, ses utilisateurs, la communauté trifluvienne et la région.

En plus de poursuivre les investissements dans les infrastructures portuaires, le plan Cap sur 2030 vise à pleinement déployer le potentiel du caractère urbain du Port. Ses installations sont en effet littéralement ceinturées par la Ville. Loin de constituer un frein au développement, cette situation, lorsque pleinement assumée et intégrée au processus de planification, permet de voir et de saisir des opportunités qui autrement passeraient inaperçues. Reposant sur les principes du développement durable, Cap sur 2030 s’articulera autour de la vision : « Être un port urbain innovant, générateur de croissance, au coeur d’une chaîne logistique compétitive ».

Amélioration de la compétitivité de la chaîne logistique
La position concurrentielle du Port de Trois-Rivières repose non seulement sur la qualité de ses infrastructures, la productivité de ses activités de manutention et sur son bilan environnemental, mais aussi en grande partie sur la compétitivité de la chaîne logistique dans laquelle il s’inscrit. Pour soutenir leur croissance, le Port et ses partenaires devront jouer un rôle actif dans l’amélioration de la compétitivité des éléments qui constituent la chaîne, tout particulièrement les services de transport maritime, ferroviaire et routier. Cap sur 2030 prévoit plusieurs mesures pour atteindre cet objectif et rendre ainsi le port plus compétitif et la région encore plus attrayante aux investisseurs.

Croissance des activités
Les initiatives pour consolider la chaîne logistique permettront de mieux positionner Trois-Rivières sur la scène internationale puisque c’est à ce niveau que se situent les possibilités de croissance pour le Port et la région. Les opportunités de développement, lorsqu’elles se présentent, doivent être saisies rapidement. Le Port s’y prépare donc dès maintenant et prévoit aménager de nouveaux espaces d’entreposage, en plus de construire de nouveaux quais à l’ouest de ses installations. Ces projets ajouteront environ 175 000 m2 aux terminaux du port.

De plus, grâce à un partenariat entre la Ville, IDÉ-Trois-Rivières et le Port, les efforts investis en collaboration avec le gouvernement du Québec pour le développement de la Zone Industrialo-portuaire (Zone-IP) se poursuivront. Cette zone englobe à la fois le port et des propriétés environnantes, dont des parcs industriels, et sert à attirer des entreprises ayant besoin d’un port à proximité ou d’autres désirant transformer des marchandises empruntant déjà le port.

Le total des investissements pour le maintien et l’entretien des infrastructures existantes, ainsi que dans les nouveaux terminaux et quais, est estimé à 125 millions.

Création de deux Fonds
Dans le but de soutenir l’innovation et le déploiement de projets environnementaux, le Port crée deux fonds dont l’investissement s’élèvera à 2,5 millions sur cinq ans. Accessibles aux utilisateurs et clients du Port, le Fonds Innovation viendra appuyer la mise en place de solutions novatrices permettant d’accroître la compétitivité du Port et le Fonds Environnement servira à compléter le montage financier de projets visant l’amélioration de son bilan environnemental. En combinant les efforts du Port, des utilisateurs et des partenaires, il sera possible de décupler les investissements réalisés qui devraient totaliser 10 millions.

Une fois combinés, les montants prévus pour le maintien des infrastructures et équipements, pour les Fonds Environnement et Innovation, ainsi que ceux prévus pour la construction des nouveaux terminaux et quais, les investissements sont estimés à 135 millions.

Développement de la zone riveraine
À l’image de nombreux ports dans le monde, le Port vise réaffecter une partie de ses installations à des fins récréotouristiques, résidentielles et commerciales, et travaille donc actuellement avec Transports Canada afin d’obtenir ce pouvoir. Cela lui permettrait de développer, en collaboration avec la Ville et des partenaires institutionnels et privés, ses propriétés près du Parc portuaire, en harmonie avec le milieu avoisinant. Des investissements estimés entre 90 et 120 millions, assumés majoritairement par le secteur privé, pourraient résulter de tels projets.

Le créneau des croisières fait aussi l’objet d’un effort concerté avec IDÉ Trois-Rivières afin de stimuler le tourisme international et donc, les retombées dans le milieu. Les prévisions de croissance dans ce secteur sont intéressantes. Le Port et IDÉ Trois-Rivières comptent donc doubler le nombre de passagers qui choisiront Trois-Rivières comme escale.

Depuis 136 ans, le Port de Trois-Rivières fait partie intégrante de la vie des trifluviens et permet de faire rayonner la région. Avec son plan Cap sur 2030, il entend poursuivre dans cette voie en travaillant étroitement avec ses partenaires pour faire avancer notre communauté et nos entreprises.

À propos du Port de Trois-Rivières
Faisant partie des 18 administrations portuaires canadiennes, et actif depuis 1882, le Port de Trois-Rivières offre, en toutes saisons, une vaste gamme d’installations et de services à l’industrie maritime. Il est un acteur important dans le développement économique sur le plan régional, national et international pour des secteurs industriels majeurs tels que l’aluminium, la foresterie et l’agroalimentaire. Le Port de Trois-Rivières accueille annuellement 55 000 camions, 11 000 wagons et plus de 200 navires marchands et de croisières provenant d’une centaine de ports situés dans plus de quarante pays à travers le monde. Il manutentionne un trafic de plus de 3 M de tonnes métriques et génère près de 1000 emplois directs.

-30-

Source :
Sara Dubé
Directrice Affaires publiques
Port de Trois-Rivières
Bureau: 819 378-2887, poste 207
Cellulaire: 819 244-7191

BACK