Image-à-la-une_hiver7
Lire la suite
Voir toutes les nouvelles

Le Conseil du patronat du Québec (CPQ) a dévoilé le 13 mars dernier son étude La contribution du transport des marchandises à la prospérité du Québec. En plus de dresser le portrait des retombées étude cpqéconomiques et des impacts environnementaux des différents secteurs reliés au transport des marchandises, cette étude propose une vingtaine de recommandations à mettre en place pour accélérer la transition vers un transport des marchandises plus prospère et à plus faible empreinte carbone. Les résultats de l’étude seront d’ailleurs présentés par Yves-Thomas Dorval, président-directeur général du CPQ lors des Rendez-vous de la Sodes, le 20 avril prochain à Montréal.

Plusieurs efforts de concertation ont été réalisés dans le cadre de ce projet et la Société de développement économique du Saint-Laurent (Sodes) souhaite particulièrement souligner le fait que les avantages environnementaux de chacun des modes de transport sont reconnus : « En misant sur l’intermodalité et en transférant lorsque possible vers des modes de transport à plus faible consommation de carburant, il est possible d’atteindre un juste équilibre entre les besoins spécifiques des consommateurs et des entreprises, l’offre adéquate de transport et la réduction des émissions de GES. » (Étude, p. 47)

Collaboration
Afin de mener à bien cette étude, le Groupe de travail sur la chaîne logistique du transport des marchandises a été créé à l’initiative du CPQ à l’été 2016. L’étude est le fruit d’une étroite collaboration entre les membres du groupe de travail, auquel la Sodes a participé activement. Le groupe de travail s’est vu confier le mandat de déterminer et de proposer des solutions intégrées parmi les plus susceptibles de contribuer à dynamiser le secteur des chaînes logistiques ainsi qu’à en réduire les émissions de GES.

Les propositions du Groupe de travail sur les chaînes logistiques de transport des marchandises s’adressent tant aux pouvoirs publics municipaux, québécois et fédéraux qu’à un regroupement diversifié d’entreprises impliquées de près dans les chaînes logistiques, notamment les transporteurs, les expéditeurs, les manufacturiers et les investisseurs.

Lire l’étude La contribution du transport des marchandises à l a prospérité du Québec
Lire le Sommaire exécutif de l’étude

BACK