Lire la suite
Voir toutes les nouvelles
L’honorable Steven Blaney, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile du Canada et député de Lévis, Bellechasse et des Etchemins, a annoncé aujourd’hui, au nom de l’honorable Gail Shea, ministre de Pêches et Océans, un investissement majeur pour moderniser l’aide à la navigation sur le Saint-Laurent.

L’investissement de 7,8 M$, réparti sur 5 ans, servira à l’achat et au déploiement de 185 bouées 4 saisons de nouvelle génération entre Québec et Montréal. Ce projet s’inscrit dans l’engagement du gouvernement du Canada à renforcer le système canadien de sécurité de classe mondiale pour les navires citernes.

Les faits en bref

  • Les 185 nouvelles bouées 4 saisons seront lumineuses, résistantes aux sévères conditions de glace et adaptées aux conditions particulières de la navigation sur le Saint-Laurent.
  • À l’heure actuelle, la Garde côtière canadienne (GCC) entretient deux séries de bouées, ce qui nécessite des activités de balisage au printemps et à l’automne. La GCC procédera à une évaluation rigoureuse et consultera ses partenaires de l’industrie afin de déterminer l’emplacement exact des bouées 4 saisons.

Citations

« Le Canada est déjà un chef de file mondial en matière de sécurité maritime, et notre gouvernement est déterminé à en faire encore plus pour protéger les Canadiens et notre environnement. Notre investissement dans des aides à la navigation à la fine pointe de la technologie sur le fleuve Saint-Laurent aidera les navigateurs et la Garde côtière canadienne à mieux contrôler le trafic maritime, ce qui réduira davantage les risques d’échouement et de collisions. »

L’honorable Steven Blaney, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile du Canada et député de Lévis, Bellechasse et des Etchemins

« La Fédération maritime du Canada salue cette mesure puisqu’elle contribue à accroître la sécurité de la navigation. Le fait de disposer de bouées lumineuses à l’année dans cette zone de navigation contribuera non seulement à la sécurité de la navigation, mais aussi à sa fluidité. Nous croyons également que cette voie navigable mérite d’avoir un balisage comparable à celui en place dans d’autres axes maritimes au pays, et ce, en vue de soutenir les échanges commerciaux de manière sécuritaire. »

Jean-François Belzile, directeur des opérations maritimes, Fédération maritime du Canada

Liens connexes

Pour plus d’information :

Direction régionale des communications
Pêches et Océans Canada
Région du Québec
media.qc@dfo-mpo.gc.ca
418-648-5474

Sophie Doucet
Directrice des communications
Cabinet de la ministre
Pêches et Océans Canada
613-992-3474

BACK