Lire la suite
Voir toutes les nouvelles

L’étude de KPMG-Secor sur le profil de l’industrie de la logistique et du transport des marchandises dans le Grand Montréal est maintenant disponible. Cliquez ici pour la consulter.

Cette étude effectuée pour CargoM a pour but de dresser le profil de l’industrie de la logistique et du transport pour la Grande Région Montréalaise (GRM). Plusieurs recherches ont été faites pour recueillir l’information de diverses études antérieures en premier lieu.

cargoM(1)Ceci dit, l’étude repose en majeure partie sur des sondages conduits auprès des entreprises importantes de la GRM qui sont fournisseurs de services en transport et logistiques ou utilisatrices avec ces services étant sous-traités ou à l’interne. Afin de mieux couvrir les enjeux et explorer des pistes d’amélioration, des groupes de discussion ont été organisés ainsi qu’une série d’entrevues et rencontres conduites auprès d’experts et organismes importants tels que le Port de Montréal, Aéroports de Montréal, l’association du Camionnage du Québec, le ministère du Transport du Québec et Transports Canada. L’industrie du transport et de la logistique du Québec représente approximativement 20 % de celle du Canada en termes d’emploi, nombre d’établissements et volume manipulé par tous les modes de transport combinés : maritime, ferroviaire, routier et aérien. La GRM représente approximativement 40 % du volume du Québec, dont Montréal et ses régions représentent approximativement 8 % de l’industrie canadienne dans ce secteur. Les sondages ont permis d’obtenir une perspective des entreprises sur trois grands volets.

 

En voici quelques faits saillants :

La main-d’oeuvre et formation :

  • Le vieillissement de la main-d’oeuvre est un en jeu réel pour les entreprises;
  • Malgré la stabilité relative des besoins en main-d’oeuvre des trois dernières années, la majorité des entreprises prévoient une croissance dans les trois prochaines années à venir.

Les revenus et dépenses de l’industrie :

  • 54 % des dépenses logistiques des entreprises utilisatrices des services de transport et logistique sont sous-traitées;
  •  À leur tour, les fournisseurs de ces services sous-traitent également 29 % de leurs dépenses logistiques à d’autres partenaires.

Les facteurs de compétitivité de la GRM et son niveau de performance :

  • Les trois facteurs de compétitivité les plus importants aux yeux des entreprises sont les suivants :
  1. Le coût de la main-d’oeuvre où la GRM performe à un niveau moyen (note de 2,9/5 de la part des répondants);
  2. La qualité des infrastructures routières qui est le critère jugé le plus faible (note : 2/5);
  3. La réglementation jugée à un niveau moyen-faible pour la GRM (note : 2,5/5).

Le facteur de compétitivité ayant obtenu la meilleure évaluation de performance est la qualité des infrastructures portuaires. Ceci est également reconnu par le marché et par les experts en termes de performance en fluidité et niveau de productivité.

Au sujet du facteur jugé le plus faible, les transporteurs, fournisseurs de services et entreprises locales partagent leurs inquiétudes sur la qualité des infrastructures routières de la GRM. Les travaux en cours sur les autoroutes et ponts affectent significativement la qualité et coûts des services logistiques et peuvent par conséquent impacter la compétitivité de nos industries.

BACK