Lire la suite
Voir toutes les nouvelles

Dans le dernier Saint-Laurent Express, nous vous présentions une entrevue avec M. Gaétan Morin, président et chef de la direction, Fonds de solidarité FTQ. La voici dans son intégralité :

MORIN Gaétan
Gaétan Morin est président et chef de la direction du Fonds de solidarité FTQ.

1. Qu’est-ce que nous devrions savoir sur le Fonds de solidarité FTQ et qui est méconnu du grand public?

Le Fonds de solidarité FTQ n’est pas une institution financière comme les autres. Avec l’épargne-retraite de ses 600 000 actionnaires québécois, le Fonds est un investisseur patient et flexible pour les entrepreneurs qui contribuent au développement économique du Québec. Nous avons donc une vision à long terme qui favorise et facilite les projets prometteurs pour l’avenir du Québec, de même que la création et le maintien d’emplois ici. Fort d’un actif net de 11,1 milliards de dollars, de plus de 2 550 entreprises partenaires dans lequel le Fonds a investi et d’une expertise acquise depuis plus de 30 ans dans tous les secteurs de l’économie, le Fonds est déjà au rendez-vous de l’économie du Québec de demain.

2. Le Fonds FTQ a annoncé récemment des investissements dans le secteur maritime au Québec. Pourquoi ce soudain intérêt?

Le Fonds est présent depuis longtemps dans ce secteur. Depuis plus de 30 ans, le Fonds et son réseau de Fonds régionaux de solidarité FTQ ont investi 381 millions de dollars dans le secteur du transport. Notre portefeuille actuel dans le transport et la logistique compte 17 entreprises partenaires avec 8 198 emplois ici au Québec, incluant la participation récente du Fonds au consortium majoritairement québécois qui a fait l’acquisition de la Société Montréal Gateway Terminals d’un fonds d’investissement américain. Grâce à cette implication dans ce secteur, le gouvernement du Québec a choisi le Fonds comme partenaire de premier plan dans la Stratégie maritime.

3. Le Fonds sera impliqué dans la mise en œuvre de la stratégie maritime, surtout en ce qui a trait aux pôles logistiques. De quelles façons les membres de la Sodes peuvent-ils bénéficier de cette implication?

De par sa mission, le Fonds est un investisseur patient et flexible. Patient, parce qu’il investit à long terme afin de favoriser le développement économique, et flexible parce qu’il offre du capital non garanti. Pour les membres de la Sodes qui cherchent du financement pour réaliser leurs projets reliés aux pôles logistiques, le Fonds est donc plus qu’une institution financière. Il est également un partenaire pour la croissance à long terme. De plus, nous offrons un soutien extra-financier à nos entreprises partenaires avec notre équipe spécialisée dans le secteur des transports composée notamment de conseillers en investissement et de spécialistes de marché, de même que notre réseau d’affaires.

4. Le Fonds FTQ vient tout juste de confirmer son adhésion à la Sodes. Que signifie pour vous être membre de la Sodes?

Pour que l’industrie maritime québécoise tire son épingle du jeu, tous les acteurs impliqués dans le secteur doivent travailler ensemble, et la Sodes est le forum qui les regroupe. En tant que partenaire de la Stratégie maritime du gouvernement, il est tout simplement essentiel que le Fonds soit à la table. Ainsi, le Fonds est en meilleur position pour répondre aux besoins des entrepreneurs et participer à leur développement.

5. Y a t-il un message que vous aimeriez-vous livrer à l’industrie maritime?

La nature a donné un avantage concurrentiel au Québec: le fleuve Saint-Laurent. Il s’agit d’un corridor commercial exceptionnel qui est au cœur de l’économie du Québec de demain. Ensemble, nous devons nous assurer que les entrepreneurs de partout au Québec, pas seulement le long du fleuve, aient les outils nécessaires pour profiter pleinement des occasions d’affaires qui s’ouvrent à eux. L’appui du Fonds à la Stratégie maritime du gouvernement et aux projets liés aux pôles logistiques démontre l’engagement du Fonds à développer ces outils.

BACK