Image-à-la-une_automne3
Lire la suite
Voir toutes les nouvelles

L’industrie maritime est engagée dans la recherche de solutions pour assurer la protection des mammifères marins

Québec, le 6 octobre 2017 – La Société de développement économique du Saint-Laurent (Sodes) et Armateurs du Saint-Laurent ont pris connaissance du rapport des nécropsies réalisées sur les baleines noires de l’Atlantique Nord, produit par le Réseau canadien pour la santé de la faune et publié hier. Les deux organisations prennent bonne note des résultats contenus dans le rapport et réitèrent leur engagement à travailler en étroite collaboration avec les experts et le gouvernement fédéral pour identifier et mettre en place les mesures appropriées qui, à la fois, protégeront les mammifères marins et minimiseront les impacts sur l’industrie maritime.

Un groupe de travail, auquel participe l’industrie, des scientifiques, Pêches et Océans Canada et Transports Canada a d’ailleurs été créé récemment afin de discuter des différentes approches et solutions pratiques visant à réduire les risques de collision avec les baleines noires de l’Atlantique Plusieurs initiatives ont déjà été mises en place sur la côte Est et la côte Ouest et le groupe de travail entend tirer leçon de ces expériences. L’industrie maritime croit que c’est en travaillant en concertation qu’il sera possible d’identifier les mesures les mieux adaptées.

Des initiatives concrètes
La Sodes et Armateurs du Saint-Laurent rappellent d’ailleurs que l’industrie maritime québécoise collabore depuis plusieurs années avec de nombreux intervenants afin de trouver des mesures d’atténuation et de diminuer son impact sur les mammifères marins, tant en ce qui concerne la réduction du risque de collision que les bruits sous-marins.

Par exemple, la Sodes et Armateurs du Saint-Laurent participent au Groupe de travail sur le transport maritime et la protection des mammifères marins (G2T3M) au côté d’organismes de protection et de recherche sur les mammifères marins. Ce comité, mis sur pied en 2011, est coprésidé par Pêches et Océans Canada et Parcs Canada. Depuis mai 2013, des mesures volontaires de réduction de vitesse, applicables au passage des navires commerciaux et de croisière dans certains secteurs de l’estuaire du Saint-Laurent, sont établies et ont contribué à réduire le risque de collision.

Aussi, l’Alliance verte, le programme de certification environnementale nord-américain pour l’industrie maritime, a annoncé en janvier 2017 l’ajout de deux indicateurs de rendement traitant du bruit sous-marin, et ce, dans le but de réduire les incidences sur les mammifères marins.

À propos de la Sodes
La Société de développement économique du Saint-Laurent occupe une place centrale dans l’activité économique reliée au fleuve. Elle agit comme porte-parole de la communauté maritime en représentant ses intérêts et ses projets dans tous les forums et devant toutes les instances où l’avenir économique y est en jeu. Avec ses nombreux membres provenant d’horizons variés, la Sodes travaille au développement du Saint-Laurent, tout en respectant les principes du développement durable. www.st-laurent.org

À propos d’Armateurs du Saint-Laurent
Armateurs du Saint-Laurent a pour mission de représenter et promouvoir les intérêts des armateurs domestiques pour soutenir leur croissance et assurer le développement du transport maritime sur le Saint-Laurent. Représentant une flotte de plus de 130 navires, nos 15 membres actifs génèrent des milliers d’emplois directs et plusieurs centaines de millions de dollars en www.armateurs-du-st-laurent.org

-30-

Sources :
Sodes, Armateurs du Saint-Laurent

Informations et entrevues :
Ariane Charette
Chargée des communications, Sodes
Tél. : 418 648-4572, poste 203
Cell. : 581-996-5823
ariane.charette@st-laurent.org

Martin Fournier
Directeur général, Armateurs du Saint-Laurent
Tél.: 418-648-4378, poste 101
Cell.: 581-999-9688
martin.fournier@asl-sls.org

BACK