Lire la suite
Voir toutes les nouvelles

Avis complémentaire du Directeur de Santé Publique
Le nickel à Limoilou – un faible risque pour la santé

Québec, le 29 septembre 2015 — Le directeur de santé publique (DSP) de la Capitale-Nationale – le Dr François Desbiens soutient que la présence du nickel dans l’air à Limoilou représente un faible risque pour la santé. Cet avis complémentaire sur le nickel s’appuie sur les dernières données recueillies à Limoilou en 2014 et une méthodologie rigoureuse d’évaluation du risque.

« Bien que le risque soit faible, il est primordial que les entreprises continuent de mettre en place des mesures préventives proportionnées à ce risque pour améliorer la qualité de l’air et pour respecter les normes du ministère de l’Environnement », a déclaré le Dr François Desbiens. À cet effet, le DSP fait cinq recommandations importantes aux entreprises :

  1. Utiliser les bonnes pratiques de manutention, d’entreposage et d’autres utilisations du nickel;
  2. Utiliser les technologies disponibles pour minimiser le largage de nickel dans l’air;
  3. Surveiller l’émission de polluants à la source, mais également près des quartiers habités, à une fréquence et avec une technologie appropriée;
  4. Partager leurs données recueillies avec les instances concernées;
  5. Suivre l’efficacité de leurs mesures préventives et apporter des correctifs au besoin.

Selon le Dr Desbiens, il est peu probable que le nickel présent dans l’air de Limoilou entraîne des effets chroniques comme l’asthme ou la bronchite chronique. Les risques de cancer sont également faibles. Sur toute la population de Limoilou (environ 100 000 personnes), moins d’une personne pourrait développer un cancer si celle-ci inhalait du nickel pendant 70 ans. Les autres risques comme l’inflammation pulmonaire, les effets sur la reproduction et la grossesse ou la dermatite de contact sont également jugés faibles. Pour le développement d’une allergie à la suite de l’inhalation de nickel, l’information dans la littérature scientifique est incomplète et par conséquent ne nous permet pas d’émettre de conclusion. L’avis complémentaire du Dr Desbiens va dans le même sens que son premier avis déposé en 2013 et qui s’appuyait sur une analyse préliminaire et des données récoltées de 2010 à 2012.

« Par ailleurs, la pollution de l’air peut provoquer des effets sur la santé de la population. Il est de la responsabilité de tous, tant des entreprises que les citoyens, de poser des gestes individuels et par le fait même de faire partie d’une solution collective à l’amélioration de la qualité de l’air dans la Capitale-Nationale», a conclu le Dr Desbiens.

À propos du CIUSSS de la Capitale-Nationale
Chef de file en santé et services sociaux, le CIUSSS de la Capitale-Nationale répond aux besoins de 736 000 personnes de Québec, Portneuf et Charlevoix. Tout en étant la porte d’entrée du réseau, il offre des services généraux et spécialisés, notamment en santé mentale et dépendance, en réadaptation, en soutien à l’autonomie des personnes âgées et en protection de la jeunesse. Il assure également la promotion et la protection de la santé publique. Doté d’une mission universitaire et de quatre centres de recherche, il joue un rôle majeur dans l’avancement des connaissances et de l’innovation en santé!

-30-

Source : Annie Ouellet
Agente d’information aux relations publiques et relations avec les médias
Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux
de la Capitale-Nationale
Tél. : 418 266-1019, poste 1539
relations.medias.ciussscn@ssss.gouv.qc.c

Lire le communiqué
Lire l’avis

 

Lire la suite
BACK