Lire la suite
Voir toutes les nouvelles

À la suite d’un article paru le 6 septembre 2017 dans le Journal de Montréal sur le développement d’un projet de port méthanier à Saguenay et son impact sur le béluga, le Bureau d’information maritime (BIM) souhaite rectifier quelques informations :

1. Fiche d’information des autorités fédérales versus avis formel de Pêches et Océans Canada

Contrairement à ce qui est mentionné dans l’article, le document provenant de Pêches et Océans Canada ne constitue pas un avis formel du ministère sur le projet Énergie Saguenay de GNL Québec, mais plutôt une « Fiche d’information des autorités fédérales. » Ce type de fiche est en fait un formulaire distribué par l’Agence canadienne d’évaluation environnementale (ACEE) aux différents ministères fédéraux concernés à la suite du dépôt d’une description de projet par un promoteur. Dans cette fiche, les ministères fédéraux peuvent mentionner l’expertise qu’ils possèdent pour procéder éventuellement à l’évaluation environnementale du projet et soulever ses effets négatifs potentiels et anticipés. Ainsi, il s’agit donc d’un travail préliminaire à l’étude d’impact environnemental et n’est en rien une analyse exhaustive ou une évaluation du projet et de ses impacts environnementaux.

2. Évaluation environnementale

Le BIM rappelle d’ailleurs que l’analyse du projet Énergie Saguenay par l’Agence canadienne d’évaluation environnementale n’est pas commencée. En effet, le promoteur n’a pas encore déposé son évaluation environnementale à l’ACEE et est toujours en train de colliger de l’information. Aucun avis n’a donc été rendu jusqu’à maintenant. Il est possible d’en savoir davantage sur les différentes évaluations environnementales du projet (provinciales et fédérales) en cliquant ici.

3. Taille des navires

Relativement à la taille des navires qui circuleraient dans la rivière Saguenay si le projet voyait le jour, mentionnons que les ports du Québec accueillent déjà régulièrement des navires de plus de 300 mètres (réf, p. 2), ce qui correspond par conséquent à la taille normale des navires.

BACK