SODES – Société de développement économique du Saint-Laurent

nouvelle_site_web_4

La Convention sur la gestion des eaux de ballast entrera en vigueur en 2017

Lire la suite
Voir toutes les nouvelles

L’adhésion de la Finlande a déclenché l’entrée en vigueur d’une mesure internationale clé pour la protection de l’environnement visant à empêcher la prolifération des espèces aquatiques envahissantes dans les eaux de ballast des navires.

La Convention internationale de 2004 pour le contrôle et la gestion des eaux de ballast et sédiments des navires (Convention BWM) entrera en vigueur le 8 septembre 2017. Cela marque une étape essentielle dans la lutte contre la prolifération des espèces aquatiques envahissantes, lesquelles peuvent avoir des conséquences désastreuses sur les écosystèmes locaux, nuire à la biodiversité et causer des pertes économiques considérables. Aux termes de la convention, les navires seront tenus de gérer leurs eaux de ballast pour éliminer ou rendre inoffensifs les organismes aquatiques nuisibles et les agents pathogènes présents dans les eaux de ballast et sédiments, ou pour empêcher qu’ils soient admis dans ces eaux et sédiments ou rejetés avec eux.

nouvelle_site_web_5

Le BIM vous informe : bruits sous-marins et mammifères marins

Lire la suite
Voir toutes les nouvelles

À la suite d’un article paru le 7 mai 2016 dans le Journal de Québec et le Journal de Montréal, quelques précisions sont nécessaires concernant les bruits sous-marins causés par le trafic maritime et leurs impacts sur les mammifères marins. Le Bureau d’information maritime (BIM) vous informe que :

1. Absence d’autopsie
Tel que mentionné dans l’article, aucune autopsie n’a été effectuée sur le petit rorqual qui a été retrouvé échoué sur les rives de Saint-Nicolas, le 1er mai. Il sera donc impossible de savoir si le mammifère marin a subi des dommages à l’appareil auditif et donc, s’il existe une réelle corrélation entre les bruits sous-marins et le fait qu’il se soit échoué.

BACK