SODES – Société de développement économique du Saint-Laurent

Nouvelle_site_web_8

Le Recueil sur la navigation polaire de l’OMI est entré en vigueur

Lire la suite
Voir toutes les nouvelles

Compte tenu de l’augmentation du nombre de navires exploités dans les eaux polaires, l’Organisation maritime internationale (OMI) a décidé d’agir pour répondre aux préoccupations internationales concernant la protection du milieu polaire et la sécurité des gens de mer et des passagers, avec l’introduction de nouvelles règles auxquelles tous les navires naviguant dans ces eaux hostiles doivent se conformer.

Le Recueil sur la navigation polaire, un instrument obligatoire pour les navires exploités dans les eaux de l’Arctique et de l’Antarctique, est entré en vigueur le 1er janvier 2017, marquant une étape historique dans les travaux menés par l’OMI pour répondre à ces questions essentielles. Les prescriptions du Recueil, conçues spécialement pour les milieux polaires, s’ajoutent et dépassent le cadre des prescriptions prévues par les conventions existantes de l’OMI, comme MARPOL et la Convention SOLAS, lesquelles sont applicables à l’échelle mondiale et continueront de régir la navigation maritime dans les régions polaires.

nouvelle_site_web_4

La Convention sur la gestion des eaux de ballast entrera en vigueur en 2017

Lire la suite
Voir toutes les nouvelles

L’adhésion de la Finlande a déclenché l’entrée en vigueur d’une mesure internationale clé pour la protection de l’environnement visant à empêcher la prolifération des espèces aquatiques envahissantes dans les eaux de ballast des navires.

La Convention internationale de 2004 pour le contrôle et la gestion des eaux de ballast et sédiments des navires (Convention BWM) entrera en vigueur le 8 septembre 2017. Cela marque une étape essentielle dans la lutte contre la prolifération des espèces aquatiques envahissantes, lesquelles peuvent avoir des conséquences désastreuses sur les écosystèmes locaux, nuire à la biodiversité et causer des pertes économiques considérables. Aux termes de la convention, les navires seront tenus de gérer leurs eaux de ballast pour éliminer ou rendre inoffensifs les organismes aquatiques nuisibles et les agents pathogènes présents dans les eaux de ballast et sédiments, ou pour empêcher qu’ils soient admis dans ces eaux et sédiments ou rejetés avec eux.

BACK